Depasser la peur de ne plus etre aimee

Depuis que j’entreprends, je travaille beaucoup mon état d’esprit et mes croyances : je suis persuadée que si ça coince à l’intérieur, alors ça coince à l’extérieur et ce que l’on souhaite n’arrive pas, parce qu’on l’empêche d’arriver.

Or c’est important que tout soit fluide lorsqu’on entreprend, car si par exemple à l’intérieur on croit que l’argent rend mauvais, alors à l’extérieur l’argent n’arrivera pas, tu vois ce que je veux dire ? J’en parlai déjà dans mon article « On veut le succès mais on lui crache dessus ».

 

Ma croyance du moment : si je réussis alors je suis vulnérable et je suis en danger.

 

Forcément, avec une telle croyance beaucoup de choses peuvent coincer ! C’est pour cela que ce matin j’ai creusé le sujet en écrivant dans mon journal. Ça m’a beaucoup remuée, et comme souvent j’ai envie de partager avec toi ce qui en est ressorti, car ce qui m’aide à progresser pourra t’aider également.

 

J’ai très peur d’être grondée et punie, c’est une peur très liée à l’enfant en moi.

 

L’enfant qui veut tout faire bien pour être validée et aimée – je t’en parlais dans mon article « La petite fille en moi, face aux remarques négatives ». J’ai toujours eu peur de l’autorité : mes parents, mes professeurs, l’État… Je suis toujours cette petite fille qui ne veut pas être grondée et qui se bride. Comme ce 14 juillet dont je n’ai pas pleinement profité avec mes amis, car j’avais trop peur qu’un ami de mon père me voit et lui rapporte que je jouais avec des pétards : cette anecdote est représentative de combien la peur d’être grondée est présente en moi, au point d’angoisser pour rien et de m’empêcher de faire des choses !

 

Pourquoi est-ce que cette peur est encore forte même aujourd’hui ?

 

Parce que je cherche toujours la validation de mon père, j’ai toujours peur de le décevoir et qu’il ne m’aime plus, qu’il m’abandonne. J’aime infiniment mon père et je lui suis extrêmement reconnaissance, et très tôt je me suis mis en tête que je devais être à la hauteur pour lui. En échangeant avec différentes personnes, je me suis rendue compte que l’on était nombreux à chercher la validation d’un de nos parents.

 

J’ai peur d’être la petite fille ‘pas assez bien’ qui décevra son père.

 

A chaque fois que j’ai été punie, j’ai eu cette sensation de ne pas être assez bien, d’échec et de honte ; la sensation d’être une horrible personne. C’est sûrement aussi lié au fait que chez ma mère j’ai été beaucoup punie pour avoir affirmé qui j’étais et les pensées que je défendais, et au final j’ai eu le sentiment de perdre son amour à cause de ça, en étant moi. Aujourd’hui je sais que ce n’était pas le cas, mais à l’époque j’étais persuadée qu’elle ne m’aimait plus.

 

Du coup j’ai construit différentes croyances : si je suis moi et que je m’affirme, je ne vais plus être aimée. Si je réussis, je vais être abandonnée. Si je fais une erreur, je vais décevoir les gens que j’aime et ils vont se détourner de moi.

Whoua, ça remue tout ça… Mais du coup, qu’est-ce que j’en fais de tout ça ?

 

Et bien je le dé-construis !

 

Si en étant moi je ne suis plus aimée, c’est que ces personnes ne m’aimaient pas pour qui je suis vraiment, alors est-ce grave ? En étant moi, je serai aimée pour qui je suis, comme je suis, sans condition, et c’est le plus bel amour : voilà une bonne raison d’affirmer qui je suis ! Et quoi qu’il arrive, moi je m’aimerai entièrement ❤

 

Si lorsque je réussis des personnes m’abandonnent, c’est que ces personnes ne veulent pas mon bonheur, et donc là-encore c’est une bonne chose qu’elles sortent de ma vie : je préfère garder proches de moi les personnes qui m’encouragent, qui m’aiment et qui me tirent vers le haut !

 

Si je fais une erreur, les gens qui m’aiment me soutiendront ; en y réfléchissant, la vraie personne que je décevrais, c’est moi-même ! Et comme je l’ai dis plus haut, quoi qu’il arrive je m’aimerai entièrement.

 

Finalement, vu sous cet angle, je suis en sécurité !

 

Quoi qu’il arrive je serai entourée d’amour 😊 Quoi qu’il arrive, JE m’aimerai ! C’est pourquoi je décide d’avancer malgré la peur, je décide d’avoir confiance en l’avenir et de faire de mon mieux au présent.

 

Au final, ce qui m’effraie le plus, encore plus que de me tromper et d’être punie, encore plus de décevoir et de ne plus être aimée, c’est de ne pas avoir la vie que je souhaite et, un jour, de me coucher malheureuse dans une vie qui ne me convient pas.

 

Pour éviter cela, j’ai décidé de commencer une aventure et de réussir. Ma réussite est non-négociable, il n’y a pas d’option : je continuerai à donner le meilleur de moi-même pour y arriver !

Même si je fais des erreurs, même si je suis humiliée, même si on m’abandonne, je fais ce chemin pour moi et je me relèverai toujours pour continuer d’avancer. Avoir la vie que je souhaite est la meilleure chose possible, ça vaut le coup de prendre des risques ! Je le mérite, et je me l’offre car je m’aime.

 

Et toi aussi, tu le mérites ! Tu mérites de t’offrir le meilleur, et crois-moi : les personnes qui t’aiment te soutiendront sur ce chemin 🙂

 

Avec amour ❤

Manon