"J'ai fait une grosse erreur… Celle de me comparer !" par Manon Godard

Ça s’est passé en coulisses, mais il y a quelques jours j’ai traversé une phase assez forte de déprime et de doutes.

 

Ah, les fameux doutes !

 

Ces compagnons de voyages, ce n’est pas la première fois que je t’en parle ; ils sont toujours avec moi, comme une musique de fond, mais cette fois-ci je les ai laissés faire trop de bruit.

« Je ne suis pas assez bien. »
« Et si en fait je me trompais ? »
« Je fonce droit dans le mur .»
« Qu’est-ce que je ne fais pas assez bien ? »
« Je fais n’importe quoi. »
« Je suis ridicule. »

Je me suis flagellée l’esprit pendant des heures, à chercher ce qui ne va pas en moi, à me concentrer sur mes « pas assez », à me rabaisser…

 

Comment tout cela a-t-il commencé ? En me comparant !

 

J’ai fait la grosse erreur de me comparer aux autres (avec les réseaux sociaux, c’est chose facile !). À des entrepreneuses, qui me semblent être mieux que moi, faire mieux que moi, avoir mieux que moi…

 

Je dis bien « qui me semblent » parce qu’au fond c’est simplement mes croyances.

 

Je ne suis pas elles, dans leur vie, à leur place : je vois ce que je choisis de voir ET ce qu’elles choisissent de laisser voir. Lorsque je me compare, je me base sur ce que je CROIS être leur réalité. Se comparer à des « peut-être », quelle perte de temps quand j’y repense !

Alors j’ai pensé à l’article que j’ai écrit « Et si on se comparait plutôt à nous-même ? » (et oui, j’écris pour toi mais aussi pour moi, pour me relire lorsque j’en ai besoin 😉) et je me suis recentrée sur mon propre parcours, sur moi-même. J’ai travaillé mon état d’esprit et j’ai laissé mes émotions me traverser : je m’autorise à avoir parfois le moral dans les chaussettes, mais je ne m’autorise pas à laisser cet état durer.

 

Ce qui est cocasse, c’est tous les signes que l’Univers m’a envoyés.

 

L’Univers, je vous en parlais dans mon article « Ce en quoi je crois (bizarre peut-être ? » ; en gros, c’est une énergie supérieure en laquelle je crois – j’en parle plus en détail dans l’article en question.

 

Alors que j’étais dans mes doutes et mes découragements, c’est comme si l’Univers avait cherché à m’envoyer un message à travers des signes, entre autre :

– En une journée, j’ai reçu plusieurs messages de personnes voulant travailler avec moi (Yeaaah ! 😁)

– Mon article « Je suis une introvertie qui entreprend » a été en Une sur Hellocoton, ce qui m’a apporté de la joie, de la visibilité et par conséquent des échanges enrichissants avec des lectrices

– J’ai vu un post Facebook de Joanne Tatham qui a beaucoup résonné en moi, où elle écrit :

Il n’y a pas de concurrence en business. Jamais. Sauf si tu décides qu’il y a en a.
A toi de voir si tu veux vivre dans un monde dans lequel tu te compares tout le temps aux autres, et tes client-e-s potentiel-le-s te comparent toujours aux autres. C’est vraiment toi qui vois.

Différentes choses qui pour moi (c’est très personnel et ça peut sembler un peu bizarre, certes) sont un message de l’Univers, qui m’encourage à avancer, qui me rappelle à l’ordre et qui me dit d’arrêter mes sottises, que me comparer ne m’apporte rien de bien, que je réussis déjà telle que je suis.

 

Parce que c’est ça le plus important : je réussis telle que je suis.

 

Inutile de comparer mon parcours aux parcours des autres.
Inutile de comparer qui je suis à qui sont les autres.
Inutile de comparer mes ambitions aux ambitions des autres.

Je suis unique. Mes ambitions me sont propres. Ma réussite est la mienne. Mon parcours est celui qui est juste pour moi.

 

Et c’est pareil pour toi !

Se comparer aux autres, ça apporte surtout du négatif. Et le négatif, on s’en passe volontiers 😉

Depuis cet épisode, je me suis recentrée sur moi et j’ai arrêté de regarder l’herbe du voisin pour voir si elle est plus belle : je préfère me concentrer sur mon propre jardin, et mettre toute mon énergie a l’embellir !

 

J’ai découvert un exercice que je trouve très puissant et que j’ai envie de vous partager à mon tour.

L’exercice en question, c’est écrire « Je suis parfaite pour [ce que j’ai envie de faire] parce que… ».

Par exemple, spontanément j’ai écrit « Je suis parfaite pour mon job parce que : je suis sensible à la beauté / je sais créer la beauté / j’aime aider les gens / je suis talentueuse / je surkiffe donner forme aux idées des autres ».

Ça permet de sortir les autres de l’équation, de se recentrer soi et sur le fait qu’on est parfait comme on est pour faire ce qu’on souhaite 🙂 C’est un exercice qui remonte notre énergie instantanément !

 

Je t’écris cela aujourd’hui pour deux raisons.

 

Pour que tu saches que même en étant positif, on a le droit d’avoir des moments pas tops. Nier le négatif est inutile, on peut s’autoriser à le vivre ; ce qui est important, c’est de ne pas le laisser s’installer. Je dis souvent que je suis une personne très heureuse avec des moments de tristesse, comme des nuages qui traversent le ciel.

Pour qu’on se rappelle, toutes ensemble, que nous sommes assez bien et qu’on ne doit pas se rabaisser par rapport aux autres. Nous sommes toutes des personnes uniques, à quoi bon comparer des choses uniques ? Peut-on comparer le bleu et le jaune pour dire laquelle est une meilleure couleur que l’autre ? 😁

Ce qui compte, c’est la personne que nous sommes et celle que nous voulons devenir, pas celles que sont les autres.

 

Nous sommes toutes formidables à notre façon. Tu es formidable

 

Avec amour ❤

Manon