Manon Godard | illustratrice – graphiste freelance

Et si on se comparait plutôt à nous-même ?

Et si on se comparait plutôt à nous-même ?

J’ai envie de me révéler un peu plus à vous et vous parler de l’un de mes défauts ; je sais que vous êtes une communauté bienveillante, et je pense qu’en parler pourra permettre à d’autres personnes de se sentir moins seules 🙂

 

Je me compare trop aux autres.

C’est quelque chose que je travaille, mais dans laquelle je retombe encore trop facilement : la comparaison avec d’autres personnes.

 

Lorsque je vois que quelqu’un réussit quelque chose plus vite et/ou mieux que moi, ma première pensée est « Mince, moi je n’y arrive pas, je suis nulle en fait ». Parce que ça m’inquiète.

Lorsque je vois qu’à l’inverse je réussis quelque chose mieux qu’un autre, ma première pensée est « Ah ah, moi je m’en sors mieux ! ». Parce que ça me rassure.

 

Et dans les deux cas, je regrette ma pensée immédiatement après. La première me rabaisse, la seconde rabaisse l’autre : aucune de ces pensées n’est positive !

 

Je me compare aux autres pour situer ma propre valeur.

Au fond, si je m’inquiète lorsque quelqu’un est meilleur que moi et si je me rassure lorsque quelqu’un est moins bon que moi, c’est parce que j’ai un problème de confiance en moi.

J’ai peur de ne pas être assez bonne, de ne pas réussir ce qui me tient à cœur etc….

 

Pour être totalement honnête, je ne cherche pas à aller regarder ce que réussit ou non mon voisin.

Mais avec les réseaux sociaux, les réussites des autres viennent à nous sans qu’on les cherche. Et ce n’est pas un mal : c’est super que les gens réussissent ce qui leur tient à cœur (c’est même pour les y aider que je suis graphiste-illustratrice !) et je suis ravie pour eux. Je ne vais pas reprocher aux autres d’être à l’origine de mes ressentis, c’est un problème entre moi et moi.

 

Alors je travaille mon état d’esprit.

Dans les exemples de pensées que j’ai donné plus haut, j’ai bien écrit qu’il s’agissait de mes premières pensées : ce sont celles qui m’arrivent immédiatement, sans même que j’ai eu le temps de vraiment y réfléchir. Et très vite je les corrige avec d’autres pensées, par exemple :

– Je me réjouis pour la personne : bravo à elle !
– Je ne suis ni meilleure ni moins bonne qu’une autre personne.
– Je respecte mon propre rythme.
– Si elle y arrive, alors je peux y arriver aussi !
– Je me rappelle que je vois la partie visible de l’iceberg, je ne connais pas la vie de cette personne.

Et surtout, l’une de mes citations préférées : « La seule personne à laquelle tu dois te comparer, c’est toi-même ».

 

Se comparer à soi-même est bien plus constructif que se comparer aux autres.

C’est le message que j’ai envie de vous transmettre aujourd’hui, si comme moi il vous arrive d’automatiquement vous comparer aux autres : comparez-vous plutôt à vous-même.

 

Se comparer aux autres, c’est un peu comparer l’incomparable : chacun est unique.

Vous ne connaissez pas le parcours des autres, leurs difficultés, leurs facilités, leurs objectifs… Mais vous vous connaissez vous-même, vous savez d’où vous venez et où vous voulez aller, et c’est cela qui doit être important pour vous !

Comparez-vous à la personne que vous étiez il y a un an, cinq ans, dix ans, vingt ans… Et voyez combien vous avez évolué, regardez tout le chemin que vous avez parcouru.

 

Plutôt que de vous concentrer sur le parcours des autres, focalisez-vous sur le vôtre.

Pour ma part, c’est cela qui m’aide à de moins en moins me comparer aux autres : je sais d’où je viens, je sais les obstacles que j’ai surmonté, je sais mes qualités, mes talents, mon potentiel… Je gagne en confiance en moi, je sais quelle personne je suis, j’accepte mes faiblesses et je respecte le rythme auquel je progresse, qui sera plus lent que certains et plus rapide que d’autres. L’important, c’est que j’avance en étant moi.

 

Et c’est pareil pour vous !

Vous avez déjà accompli de nombreuses choses, vous avez évolué, vous avez traversé des épreuves difficiles et vous avez aussi de très belles réussites à votre actif : vous êtes une belle personne, et chaque jour vous avancez.

 

Plutôt que de regarder les autres, on devrait plus souvent prendre le temps de regarder avec fierté dans notre miroir en étant tendre avec nous-même 🙂

 

Je le disais un peu plus haut dans cet article, je suis graphiste-illustratrice pour aider les personnes à réussir leur projet : je réalise les créations dont elles ont besoin, mais au-delà je cherche aussi à leur donner confiance en leur projet et à les valoriser, car lorsqu’elles ont confiance en elles alors elles développent leur potentiel ! Je serai très heureuse de vous accompagner dans ce but, cliquez ici pour découvrir mon travail.

 


Pour ne rater aucun article, inscrivez-vous à ma newsletter

Enregistrer

Et si on se comparait plutôt à nous-même ?

6 commentaires sur “Et si on se comparait plutôt à nous-même ?

  • 24 août 2017 à 22 h 15 min
    Permalink

    Coucou! Je pense que c’est humain de se comparer aux autres et que c’est difficile de lutter contre cela… je trouve que personnellement avec l’âge j’arrive à mieux gérer cela (je suis dans la trentaine actuellement) mais parfois certains réflexes reviennent mais sur tous les domaines 😉 bises

    Répondre
    • 30 août 2017 à 9 h 09 min
      Permalink

      Coucou et merci pour ton partage d’expérience ! Comme tu le dis, c’est difficile d’arrêter totalement de se comparer, c’est presque un réflexe ; ce que j’essaye surtout de faire, c’est de ne pas me rabaisser suite à la comparaison, que ça ne me blesse pas outre mesure 🙂

      Répondre
  • 24 août 2017 à 11 h 19 min
    Permalink

    Un article qui me touche beaucoup, j’étais un peu comme cela aussi… J’avais quelques pensées automatiques et j’essaye de les transformer en éléments plus positifs ! Je suis d’ailleurs en train d’écrire un article sur des exercices à faire pour booster l’estime de soi ! Bientôt disponible sur https://la-parenthese-psy.com/
    Bon courage, c’est une belle démarche et un super cheminement intérieur ! 🙂

    Répondre
    • 24 août 2017 à 13 h 15 min
      Permalink

      C’est exactement ça : transformer les pensées automatiques en pensées positives ! Pour ma part j’utilise beaucoup l’écriture pour cela, et à force les pensées s’intègrent et s’automatisent au fil de ma journée 🙂

      Répondre
  • 23 août 2017 à 10 h 33 min
    Permalink

    Hello Manon 🙂 Je suis exactement comme toi. Sans forcément chercher à voir ce que font les autres, j’ai aussi beaucoup tendance à comparer, à me demander si ce que je fais est bien ou pas, … je me soigne mais pas toujours évident d’avoir confiance dans ce que l’on fait! Dans tous les cas tu n’as pas à te comparer car ton travail est unique (et top!).
    +++ Raphaëlle

    Répondre
    • 24 août 2017 à 11 h 07 min
      Permalink

      Merci pour ton mot et ta gentillesse Raphaëlle <3 J'ai eu un commentaire sur les réseaux sociaux qui disait que cette tendance à se demander si ce que l'on fait est bien ou pas est particulièrement présente dans les métiers créatifs, et je pense qu'il y a du vrai là-dedans !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *