Quand on m’a dit de baisser mes prix pour trouver des clientes

Mar 14, 2018 | Déconstruire tes peurs et croyances | 8 commentaires

"Quand on m'a dit de baisser mes prix pour trouver des clientes" par Manon Godard

J’ai repensé à quelque chose qui m’était arrivé il y a un peu plus d’un an, et ça m’a fait sourire ; du coup, j’ai envie de le partager avec toi !

 

C’était en septembre 2016.

 

A ce moment-là, j’avais fait un des premiers articles où je me rendais vulnérable, en parlant de mes difficultés d’entrepreneuse. J’y parlais notamment de mes périodes sans clientes, des doutes que cela me générait, de la pression sociale etc…

A la même période, une prospecte m’avait dit que mes tarifs étaient beaucoup trop chers. Elle m’avait également dit avoir lu l’article en question et que si j’avais des difficultés c’était à cause de mes tarifs, que je devais les baisser pour trouver des clientes.

 

Aujourd’hui j’ai repensé à ce «conseil », et j’ai souri.

 

Parce qu’aujourd’hui, mes prix sont bien plus élevés qu’à l’époque, et j’ai des clientes qui me font confiance.

Pour tout te dire, au début de mon activité j’ai facturé l’une de mes premières illustrations 50€ : une illustration totalement sur-mesure, pour 50€. A l’époque, j’avais le sentiment d’avoir décroché le gros lot !

Alors qu’aujourd’hui, je réalise ce genre d’illustration à partir de 200€ et j’ai des clientes. Idem pour mes logos et supports d’entreprise, les tarifs de mes débuts n’ont rien à voir avec ceux de maintenant, et j’ai des clientes.

 

Je n’ai jamais suivi le conseil de « baisser mes prix ».

 

Pour moi, ça n’a jamais été la solution. Au contraire, je crois que ça met dans une énergie de « crève-faim» qui se rabaisse pour avoir la grande chance, le privilège même d’avoir des clients. Or, pour moi c’est donnant-donnant : j’ai la chance d’avoir des clientes et mes clientes ont de la chance de m’avoir.

Lorsque cette personne m’avait donné ce conseil, je me souviens m’être dit qu’elle n’avait rien compris. Que ce n’est pas parce que elle n’avait pas l’envie d’investir auprès de moi que c’était le cas de la Terre entière.

 

Le conseil que j’ai envie de te partager aujourd’hui : ne baisse pas tes prix, augmente ta valeur !

 

Si les gens trouvent tes tarifs trop chers, c’est qu’ils ne saisissent pas la valeur de ce que tu proposes. Un prix est un nombre qui fixe une valeur. Je te parlais dans un article précédent de l’exemple des T-shirts : un T-shirt à 50€ a plus de valeur qu’un T-shirt à 5€.

 

Dans l’absolu, le T-shirt à 50€ est plus cher que celui à 5€, c’est certain. Mais si ce premier T-shirt est fabriqué éthiquement, dans le respect des hommes et de la planète, et que 20 % est reversé à une association par exemple, est-il trop cher ? Il peut être trop cher pour quelqu’un, mais dans l’absolu le prix sera juste. Quelqu’un qui n’en à rien à faire des conditions de fabrication et de l’éthique trouvera ce T-shirt trop cher, parce qu’il n’en comprendra pas à la valeur. Et à l’inverse, si quelqu’un veut vraiment se l’offrir mais qu’il est trop cher pour son budget, il économisera 10€ pendant 5 mois et hop !

 

Le plus important, c’est la valeur que tu mets dans ce que tu crées et la valeur que tu offres à vos clientes. Lorsque j’achète à une créatrice, j’achète son produit mais aussi sa créativité, son application, l’amour qu’elle met dans son travail… Beaucoup de choses que je ne retrouverais pas dans un produit créé à la chaîne en usine.

 

En fait, si tes prix sont jugés trop cher c’est que la valeur que tu offres est jugée trop basse.

Je dis bien « jugée », parce que ça ne veut pas dire que c’est la vérité. Ça peut simplement vouloir dire que tu communiques mal la valeur que tu offres, et que les personnes en face ne la comprennent pas. Et puis il y aura aussi des gens pour qui tout sera toujours trop cher, ils existent aussi et ce n’est pas pour eux que l’on entreprend 😉

 

C’était le message que j’avais envie de partager avec toi aujourd’hui, car je sais que tu peux penser que tes difficultés viennent de tes prix, être tentée de les baisser et par conséquent de baisser ta valeur. Fais tout le contraire : augmente ta valeur pour que tes prix soient justes par rapport à ce que tu offres !

 

Je t’embrasse ♥

8 Commentaires

  1. Aline - Inspiré & Créé

    Tout comme toi, j’avais des prix à rabais au début, 100€ pour un logo et c’était énorme pour moi! Puis, j’ai augmenté et encore augmenté, cette année et je continue aussi à avoir des clientes!
    Le truc auquel les gens pensent pas, c’est que pour vendre un t-shirt à 5€ et gagner un revenu mensuel de 500€, il faudra trouver 100 clients contre seulement 10 clients si tu vends le t-shirt à 50€.

    Réponse
    • Manon Godard

      C’est quelque chose que je déplore, même en ayant fait une école pour apprendre le métier comme c’est mon cas, la partie « pratique » avec entre autre les tarifs a été bien trop peu abordée, sûrement à cause de tous les tabous et les croyances qu’il y a autour 🙁 Du coup je suis arrivée sur le marché sans repère.
      C’est sûr que pour le même revenu on peut faire « prix bas/gros volume » ou « prix haut/petit volume », et je crois que l’un est beaucoup plus fatiguant que l’autre !

      Réponse
  2. PAULINE F

    Un article qui j’espère sera lu par le plus grand nombre ! Tu as tout dit Manon et de manière très claire. Je suis à 100% d’accord avec toi. Selon moi, il vaut mieux passer à côté d’une commande plutôt que de l’accepter à tout prix et d’avoir l’impression de ne pas être respectée. Il y a pas mal de personnes qui pensent que notre métier c’est de la rigolade, qu’on fait des « gribouillis » toute la journée. Certains ne comprennent pas que notre travail a de la valeur comme tout autre métier et qu’il y a beaucoup de travail derrière « les gribouillis ». Ceux qui baissent trop leurs prix pour avoir des clients, font beaucoup de mal à notre métier !

    Réponse
    • Manon Godard

      Au final lorsqu’on travaille avec le sentiment de s’être rabaissée on est frustré et donc on met moins de cœur à l’ouvrage : tout le monde y perd, que ce soit nous ou notre client ! Et ceux qui pensent que ce n’est « que de la création »… Ça me fait penser à un prospect, pour qui mes prestations étaient hors-budget, qui m’a dit qu’il le ferait lui-même : certes, mais le résultat n’aura rien à voir, justement parce que ce ne sont pas « que des griboullis », il y a des compétences et du talent derrière.

      Réponse
  3. sophie

    C’est malheureusement tentant pour un jeune entrepreneur de vouloir baisser ses prix pour avoir plus de clients. On croit que ça va être mécanique : plus je baisse, plus j’ai du monde. La peur de ne pas avoir assez de clients qui est derrière est une peur très forte et puissante, (je visualise bien et j’essaye de la combattre de mon coté en ce moment !) ce que tu dis est très juste. tout dépend de la valeur, et du temps qu’on y passe ! et ça rejoint l’estime de soi : tu as passé du temps sur un logo et tu le factures à 50 euros, est ce vraiment la valeur que tu donnes au temps que tu y as passé ? ça parle aussi de légitimité dans ce qu’on fait… c’est un vaste sujet !

    Réponse
    • Manon Godard

      Pour ma part lorsque j’ai débuté j’ai eu beaucoup de mes proches qui m’ont dit de baisser mes prix pour avoir plus de clients, tout était trop cher à leurs yeux. Comme tu le dis, ils y voient une logique mathématique : prix plus bas = accessible à plus de monde = plus de client. Et la peur du manque est effectivement très forte, c’est difficile d’y résister ! J’en parlais avec une entrepreneuse qui réalisait doucement qu’en faisant des prix très bas, elle attirait des « mauvais clients » qui ne respectent pas sa valeur et qui sont là juste pour économiser. Puis la question de la légitimité bien sûr… Nos prix et notre estime de nous-même et de notre travail ont en effet un lien étroit.

      Réponse
  4. Manon Woodstock

    Merci pour cet article très intéressant. Pour aller un peu plus loin, selon toi et mis-à-part quelques coaching sur la déconstruction de nos peurs, faut-il suivre des conseils généraux quand on se lance dans l’entrepreneuriat ? Je devrais moi-même démarrer la machine d’ici la fin de l’année et plus le temps passe, plus je me demande si je dois « me faire peur » avec tous ces prétendus « must ». Chaque aventure d’entrepreneur.se n’est-elle pas différente ? Chacun n’a t-il pas, au final, une offre bien à soi ? Tu as eu mille fois raison de tenir tête à cette prospecte, tes prix sont tout à fait cohérents avec ce que tu offres !

    Réponse
    • Manon Godard

      Par « conseils généraux » tu veux dire les conseils genre « 10 astuces pour réussir à coup sûr » et « ce que vous devez faire pour réussir » ? Si c’est cela, je parlais dans cet article du fait qu’à force de vouloir suivre tous les « bons » conseils qu’il « faut » faire pour réussir, on se retrouve avec tout un tas d’informations qui se contredisent et qui ne nous correspondent pas forcément. Les conseils sont toujours bons à prendre, mais selon moi ils sont surtout des inspirations pour créer SA méthode. Je suis persuadée que lorsqu’on fait appel à un entrepreneur on fait appel à son produit mais aussi à sa personne, et comme chaque personne est unique alors chaque offre est unique – c’est ma façon de voir les choses 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D’autres articles à découvrir…

« Plein de personnes font déjà ce que je fais »

« Plein de personnes font déjà ce que je fais »

"Plein de personnes font déjà ça". Ou encore "Je ne suis pas la première à le faire", "Ça a déjà été fait"… C'est ce qu'une future entrepreneuse m'a dit lors de nos échanges et j'ai envie de te partager mon point de vue sur le sujet.   Quoi que tu fasses, tu le...

lire plus