Si tu as l’impression de parler dans le vide ✨

Plusieurs entrepreneuses m’expriment l’impression de publier « pour rien » sur les réseaux sociaux.

 

De parler dans le vent et d’y mettre de l’énergie en vain, parce qu’elles n’ont pas beaucoupde « J’aime », de commentaires, d’interactions…

Déjà, on peut s’interroger sur la notion de « beaucoup » : est-ce que c’est 5 « J’aime » ? 15 ? 100 ? 1000 ?…

D’ailleurs, une entrepreneuse m’a contactée une fois pour me demander comment je faisais pour que mon entreprise tourne bien, alors que je suis biiiien loin des 1000 abonnées sur Instagram. Comme si c’était LA condition pour qu’une entreprise tourne ! Alors qu’en dézoomant, ça n’a pas de rapport… Une entreprise n’a pas besoin d’abonnées : elle a besoin de client·e·s. Pour ton entreprise, mieux vaut une personne qui achète qu’une centaine qui regardent la vitrine.

 

Bref, je digresse déjà : revenons à nos moutons !

 

Je disais donc, certaines entrepreneuses (dont tu fais peut-être partie Manon Godard) se retrouvent découragées devant le peu de réactions à leurs publications. Et je comprends : lorsqu’on a cette envie de partager, d’impacter, ça peut être frustrant de n’avoir aucun retour !

Je fais partie d’un groupe Facebook où l’administratrice a justement parlé de cette « non-réaction », en invitant les personnes à observer leur consommation des réseaux et à se demander, si c’était le cas, pourquoi elles n’interagissaient pas ou peu.

Plusieurs personnes ont alors partagé qu’elles ne likaient pas, ne commentaient pas et ne partageaient pas de posts, parce qu’elles ne souhaitaient pas que leurs amis/contacts sachent ce qu’elles regardent, ce qu’elles écrivent etc…

… Mais pour autant, elles lisent des posts, en reçoivent l’énergie et le message, et ont de la gratitude pour les personnes qui les écrivent !

 

Comme souvent, il y a le dessus de l’iceberg, et tout ce qui se cache en dessous.

 

J’utilise les réseaux uniquement pour mon business, donc je n’avais pas du tout pensé au fait que lorsqu’on commente quelque chose sur Facebook, ça puisse être affiché dans notre fil d’actualité et visible par tous nos contacts : c’est quelque chose que je ne connais pas, et forcément je comprends qu’on veuille garder son jardin secret !

D’ailleurs, en y réfléchissant, moi-même j’ai lu plusieurs posts sur l’infertilité qui m’ont fait un bien fou – mais pas envie de laisser un commentaire visible par tous ! La personne pourrait se dire que son post n’a servi à rien, alors que de l’autre côté il a eu un impact sur moi ❤

 

Même si tu n’as AUCUNE réaction à un de tes posts, celui-ci est vu et il a un impact, forcément, sûrement bien plus grand que tu le penses et cela même si tu ne le vois pas.

 

Alors oui, les « J’aime » & cie sont rassurants, ils sont une preuve visible, tangible. Mais il y a tout le domaine de l’invisible, du non-mesurable, qui est bien là ✨ Il y a des personnes qui te suivent assidûment, en silence mais bien présentes !

Et un post qui a 4 « J’aime » n’a pas forcément moins d’impact que celui qui en a 30 ; c’est peut-être même le contraire, si ton post est sensible ou secouant.

Alors hop, on s’enlève la pression des chiffres, et on se reconnecte au plaisir de partager !

 

(Article partagé dans ma newsletter le 30 mars 2021)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon, et j’accompagne les entrepreneuses à s’affirmer, se solidifier et grandir.

▻ En savoir plus sur moi