Ton identité

Cette semaine est ultra puissante pour moi, je prends conscience de la transformation qui s’est opérée en moi ces derniers mois. C’est tout simplement incroyable. Et ça me fait réfléchir à la notion d’identité…

Lorsqu’on passe à un autre niveau, on doit lâcher notre ancienne identité.

Je m’explique…

Lorsque j’ai commencé mon activité, j’étais la graphiste qui faisait tout ce qu’on voulait bien lui donner, à des prix dérisoires. J’avais une peur panique du téléphone. Je ne croyais pas VRAIMENT que je pouvais vivre de mon activité – d’ailleurs je ne la considérais même pas comme un vrai travail. Côté communication je bidouillais sans être efficace. J’étais abonnée à des dizaines de contenus avec des « recettes magiques pour réussir » qui se contredisaient. J’étais ultra-mal à l’aise lorsqu’il s’agissait de vendre (même avec mes prix ridicules !).

 

Aujourd’hui, je ne suis plus cette personne.

Aujourd’hui, je choisis mes clientes. Je fais plusieurs appels téléphoniques ET Skype dans la même semaine. J’annonce des devis à 4 chiffres en me sentant bien dans mes baskets. Je sais quelles façons de communiquer fonctionnent pour moi. Je sais que mon entreprise est un vrai travail – d’ailleurs plus personne dans mon entourage ne remet ça en question, car ils sentent que je suis sûre de moi. On me considère comme une experte dans mon domaine et on me demande d’intervenir dans des formations. Et je suis même en train de réfléchir à créer un accompagnement individuel pour aider encore plus les entrepreneuses *.

 

Je suis toujours la même, et à la fois plus du tout…

Par exemple, pendant des années j’avais sur le front l’étiquette de « Manon la timide qui bégaye et qui panique totalement dès qu’il faut parler à une personne inconnue ». Et cette semaine, alors que j’ai eu 6 appels différents par Skype/téléphone et que j’ai accepté d’animer une masterclass en ligne (Olalala, tu te rends compte ?! 🙈), j’ai réellement pris conscience que cette étiquette n’était plus la mienne.

Et lorsque tu t’es attachée aussi longtemps à une étiquette, c’est bizarre de t’en défaire !

Parce que tes proches te connaissent avec cette étiquette. Toi-même, tu poses tes actions en fonction de cette étiquette. Bah oui, pour moi l’étiquette « Manon la timide qui bégaye et qui panique totalement dès qu’il faut parler à une personne inconnue » était une SUPER-BONNE excuse pour ne pas passer à l’action

 

Mais justement, à un moment tes étiquettes t’empêchent de passer au prochain niveau !

Au bout d’un moment, pour évoluer il faut lâcher ces étiquettes qui nous freinent. Passer de la chenille au papillon. Et ça passe par arrêter de se voir comme une chenille !

Lorsque tu dis « Je ne sais pas vendre », « Mes prix sont trop bas », « Je n’ai pas de clientes », « Je suis une petite créatrice » etc… tu restes connectée à la chenille, et tu penses comme la chenille. Pour évoluer, c’est important de te tourner vers l’avenir, vers le papillon que tu veux devenir 🦋 C’est comme cela que tu sauras les actions à poser pour y arriver !

(Elle devient un peu bizarre cette newsletter avec ce truc de connexion à la chenille et au papillon, non ? 😆)

 

En fait, mon message pour toi aujourd’hui…

… C’est de prendre le temps de regarder les étiquettes qui te freinent, les histoires que tu te racontes et qui t’empêchent d’avancer. Et t’autoriser à les transformer, à t’en défaire, pour pouvoir prendre ton envol

Qui décides-tu de devenir ? Quelles sont les étiquettes que tu choisis ?

 

(Article partagé dans ma newsletter en novembre 2019)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon, et j’accompagne les entrepreneuses à s’affirmer, se solidifier et grandir.

▻ En savoir plus sur moi