Stratégie VS envie, ou la pression des “Il faut”

“346 personnes n’ont pas eu de vos nouvelles depuis un moment, écrivez une publication” sur Facebook.

Une entrepreneuse du digital qui répète “Il faut publier du contenu tous les jours, sinon les gens vont vous oublier !”.

Une autre qui partage qu’elle a programmé toutes ses publications du mois – voire même pour les 3 mois à venir.

 

Peut-être que ce genre de choses te parle ?

 

Personnellement ça m’opresse de plus en plus, ce “Il faut publier, tous les jours, encore, encore, sinon il ne se passera rien, sinon on va vous oublier, sinon les algorithmes vont vous faire tomber dans les abysses, sinon vous n’aurez pas de clientes, sinon votre entreprise va mouriiir ! 😱” #jedramatise

 

Blague à part, à un moment STOP.

J’ai voulu faire “Comme il faut” et je me suis mis la pression pour publier du contenu souvent, pour être régulière dans mes newsletters et dans mes articles ; je me suis fixée des jours, des horaires, des contraintes… Et ce mercredi j’en ai eu marre. Marre de tout ces “Il faut”.

 

Je préfère écrire lorsque l’inspiration est là, lorsque l’énergie est là. Lorsque j’ai ENVIE.

Lorsque je bloque face à ma page blanche, parce que “Il faut que je publie un contenu”, je ressens beaucoup de pression et ça ne me fait pas du bien.

 

Je ne veux pas que la stratégie prenne le pas sur le plaisir.

J’entreprends avec mon cœur. Aujourd’hui, je n’arrive pas à faire un planning de publication sur plusieurs semaines. Souvent, ce que j’écris et que je trouve super sur le moment ne me fait plus vibrer la semaine suivante, mon énergie bouge vite et ce que j’écris un jour peut être “périmé” trois jours après.

J’écris sur l’impulsion du moment, en étant inspirée ! Alors si j’essaye de me forcer, laisse tomber : rien ne sort, ou bien c’est pénible, difficile.

Alors ce mercredi, alors que je me torturais depuis la veille pour savoir quoi écrire dans ma newsletter et dans mes prochains posts, que cela devenait de plus en plus pesant et stressant, je me suis dis “Stop ! Qu’est-ce que j’ai ENVIE de faire ?”.

Alors j’ai publié mon nouvel article, parce que j’en avais envie. J’ai répondu aux personnes qui m’ont contactée, parce que j’en avais envie. J’ai avancé les projets de mes clientes, parce que j’en avais envie. Ça m’a fait plaisir de faire tout cela.

Puis je me suis dit que si je n’envoyais pas ma newsletter ce mercredi, la Terre continuerait de tourner. Que si je ne publiais pas sur les réseaux sociaux quelques jours, on n’allait pas m’oublier pour autant.

 

J’ai laissé partir la pression et je me suis laissée porter : ça fait du bien.

 

Je me mettais tellement de pression pour produire du contenu régulièrement, à forcer et forcer pour que ça sorte, qu’au final je perdais du temps que j’aurais pu utiliser pour d’autres choses que je repoussais pour écrire des contenus – tu le vois le cercle vicieux ?

Me forcer à écrire, c’est comme me forcer à voir quelqu’un ; ce n’est pas fait dans l’amour, mais dans l’amertume. Or je veux vous écrire dans l’amour, c’est là où ce que j’écris est le meilleur.

J’ai mon propre fonctionnement, le plus fluide et le plus efficace pour moi.

 

J’ai besoin d’écrire dans l’émotion pour que ce soit fluide – si je force, tout bloque.

 

Parfois je suis inspirée et j’enchaîne l’écriture de plusieurs contenus avec énormément de facilité et de plaisir ! Alors j’arrive à avoir de l’avance sur mes publications.

Mais lorsque je veux prendre de l’avance, lorsque j’inverse le processus, c’est fastidieux et souvent vain.

Alors je décide de choisir le fonctionnement le plus fluide pour moi – comme cette newsletter-ci, que j’ai écrite d’une seule traite, aujourd’hui-même, portée par le message que je veux te transmettre. Aucune résistance, ça sort facilement ! 😊

D’avoir lâché les contraintes que je me suis imposée, je me sens légère, détendue, plus libre et plus créative ✨ L’envie est là, l’envie de partager avec amour et énergie !

Peut-être que je vais continuer de publier souvent sur mes réseaux sociaux, peut-être que je vais continuer de t’envoyer une newsletter par semaine… Mais si je le fais, ce ne sera plus parce que “il le faut” : ce sera parce que j’aurais plaisir à le faire !

 

(Texte partagé dans ma newsletter en mai 2019)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D’autres articles à découvrir…

Suivre son intuition

Suivre son intuition

Je n'ai pas de GPS, donc lorsque je prends la route vers une destination inconnue je prépare une feuille de route papier, avec le noms des villes que je suis censée traverser, et je me lance ! Et deux fois sur trois, je m'égare. Je manque un panneau, ou bien il y a...

lire plus
Ton identité visuelle

Ton identité visuelle

Je dis souvent que tu es le noyau de ton entreprise et que tout part de toi – et je le pense ! Pour autant, tu n'es pas ton entreprise. Vous ne fusionnez pas pour ne devenir qu'un. Il est important de comprendre que je ne crée pas l'identité visuelle de toi en tant...

lire plus
Où en seras-tu dans 1 an ?

Où en seras-tu dans 1 an ?

Depuis plusieurs années je vais à l'anniversaire d'un ami, où je retrouve des gens que je ne vois qu'à cette occasion-là. Comme souvent lors d'un événement où des personnes se rencontrent, les mêmes sujets reviennent sur la table, et notamment le "Tu fais quoi dans la...

lire plus