La peur est dans le futur

Voilà ce que j’ai envie de te partager aujourd’hui : si tu es dans le présent, là maintenant, tu n’as pas peur.

C’est quelque chose que j’intègre de plus en plus. Pour moi il y a plusieurs niveaux, d’abord on sait quelque chose en surface, puis on l’intègre pour vraiment la savoir en profondeur.

On a peur lorsqu’on se projette dans l’avenir et plus exactement, dans des scénarios catastrophes.

On a peur que cet appel avec une prospecte se passe mal parce qu’on se projette dans un futur où il se passe mal ; mais dans le présent on est sur notre canapé en train de lire.

On a peur d’être ridicule sur scène parce qu’on s’imagine l’être ; mais dans le présent on est tranquillement en train d’apprendre notre texte.

On a peur de ne pas pouvoir payer la facture d’eau le mois prochain ; mais dans le présent on est en train de prendre une bonne douche chaude.

On a peur que notre voiture tombe en panne sur le trajet vers les vacances ; mais dans le présent on est en train de préparer sa valise.

Etc… Tu saisis l’idée !

Ce qui nous fait peur existe dans un futur que l’on s’imagine : ça n’est pas là, tout de suite, maintenant. L’appel raté, la honte sur scène, la facture impayée, la voiture en panne etc… tout cela n’est pas notre présent. D’ailleurs ce futur n’existera peut-être jamais. Souvent ce qui nous fait peur ne se produit tout simplement pas !

Tu vois, j’ai très souvent peur.

Bah oui, je ne suis pas infaillible

J’ai peur avant un appel avec une prospecte (et si ça se passe mal ?!). J’ai peur avant de partager mes textes (et si on se met en colère contre moi ?!). J’ai peur avant de mettre en avant les témoignages que je reçois (et si on me dit que je suis agaçante à partager ça ?!). J’ai peur avant d’envoyer mon travail à mes clientes (et si elle me dit qu’elle déteste et que je suis une escroc ?!). Etc…

Mais voilà ce que j’intègre de plus en plus :

  1. Ce qui me fait peur n’est pas mon présent, si je me recentre dans le présent ça va. Mes peurs sont dans le futur que j’imagine : j’ai le pouvoir d’imaginer un autre futur, positif, où tout se passe bien (l’EFT m’y aide beaucoup).
  2. Je ne suis pas mes peurs, elles ne me définissent pas et je peux avancer avec elles. Même si j’ai peur je fais cet appel, je publie mes textes, je partage mes témoignages, j’envoie mon travail… J’avance, j’agis ! Mes peurs ne sont qu’une part de moi. Elles sont là, je ne les renie pas mais je ne les laisse pas m’arrêter – je les entends mais je ne les écoute pas.

 

(Article partagé dans ma newsletter en juillet 2019)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon, et j’accompagne les entrepreneuses à s’affirmer, se solidifier et grandir.

▻ En savoir plus sur moi