"Je refuse de passer une mauvaise journée, parce que je n'en ai pas le temps" par Manon Godard
Mes pensées & réflexions

Je refuse de passer une mauvaise journée, parce que je n’en ai pas le temps

"Je refuse de passer une mauvaise journée, parce que je n'en ai pas le temps" par Manon Godard

En ce moment il y a pas mal de violence et d’agressivité dans mon quotidien, du coup je stresse beaucoup, voire même j’ai des moments d’angoisse où je me retrouve toute tremblante et où je dois me calmer. Du coup mon énergie fait pas mal de hauts et de bas, et je pourrais dire qu’en ce moment je passe de mauvaises journées. MAIS… non !

 

Je décide de voir le positif, encore et toujours

Clairement, je pourrais bloquer sur tout le négatif qu’il y a autour de moi en ce moment. Ce serait d’ailleurs le plus facile, parce qu’on donne naturellement plus d’importance au négatif. Le piège, c’est d’ailleurs qu’en fixant mon attention dessus il prendrait de plus en plus de place.

Mais au contraire, je m’applique encore plus à avoir de la gratitude pour le positif. Parce qu’il m’arrive aussi des choses positives, qui me rendent heureuses, et je m’applique à amplifier ces émotions positives. Hier, voilà ce que j’ai écrit dans mon carnet :

 

J’ai beaucoup de gratitude, d’être là, en vie et en bonne santé, sentir le soleil sur mes pieds, être aimée, ressentir de la joie. J’ai une vie merveilleuse, je sus gâtée. Je suis reconnaissante pour tout le positif qui est et entre dans ma vie. Tout est une question de point de vue, et ce que je décide de regarder et de voir me remplit de joie et de paix. Tout est parfait.

 

Cela n’efface pas le négatif présent dans mes journées, mais cela l’empêche de prendre la plus grande place. Parce que d’une certaine façon, je refuse de passer une mauvaise journée.

 

Je refuse de passer une mauvaise journée, parce que je n’en ai pas le temps.

Très concrètement, cette journée est peut-être ma dernière journée, je n’en sais rien. Alors je m’applique à voir et à créer le positif dans chaque journée, pour que chaque jour soit un bon jour , au cas où c’est le dernier.

 

Je n’ai pas le temps d’attendre pour être heureuse.

Je vois autour de moi ces personnes qui attendent « plus tard » pour être heureuses. Le week-end. Les vacances. La retraite. Lorsqu’elles auront telle chose. Lorsqu’elles seront à tel endroit. Comme si à ce moment-là, une baguette magique va leur tomber dessus et leur donner le bonheur, genre « Tiens, c’est ton tour, fais-toi plaisir ! ».

Je ne crois pas que ça marche comme cela, et je crois aussi que ces personnes vivront une désillusion une fois leur « plus tard » atteint, se rendant compte qu’un autre « plus tard » prendra sa place, un autre rêve à atteindre. Le bonheur n’est pas plus tard, car peut-être qu’on atteindra jamais ce plus tard. Il ne faut pas attendre son tour, il faut prendre son tour !

 

Je crois que le bonheur ne peut exister que dans le présent, car c’est le seul moment que l’on vit vraiment.

Et c’est aussi le seul moment sur lequel on a une emprise : on construit notre vie par chaque seconde de notre présent. Les personnes qui attendent demain pour être heureuses perdent l’occasion de l’être dès maintenant.

Je dis « qui attendent », car pour moi le bonheur est une décision, il faut faire l’effort de changer sa façon de penser – ça ne se fait pas du jour au lendemain, ça peut même demander beaucoup d’effort, mais ça se fait. Attention, je ne dis absolument pas cela pour vous dire « Hey, si tu es malheureux c’est entièrement ta faute, c’est toi qui l’a décidé ! », bien sûr que non : si je dis cela, c’est surtout pour vous dire que vous avez en vous le pouvoir de changer les choses, que vous en êtes capable, que vous avez les clés en vous pour décider d’inverser la tendance.

 

On n’a pas assez de temps pour attendre que le bonheur nous tombe dessus.

On a le pouvoir de le créer, en se focalisant sur le positif et en éprouvant de la gratitude. Hier alors que j’étais mal, j’ai pris mon carnet et j’ai écrit tout le positif dans ma journée et ma vie en général, et immédiatement je me suis sentie chanceuse et gâtée, parce que j’ai fait la démarche de voir le verre à moitié plein. La gratitude, c’est un super-pouvoir qui chasse l’ombre. Grâce à cela, j’ai la sensation qu’hier était une très bonne journée, malgré les mauvaises choses qui ont eu lieu. Grâce à cela, je me sens très triste parfois mais jamais malheureuse.

 

Ces personnes qui attendent « plus tard » pour être heureuses, souvent ne réalisent pas tout ce qu’elles ont.

Elles voient ce qu’elles n’ont pas et manque de gratitude pour le positif déjà présent dans leur vie. Je trouve cela frustrant, parfois j’aimerai avoir le courage de les prendre par les épaules, les secouer et leur dire « Mais tu te rends compte de tout ce que tu as déjà de trop bien dans ta vie ?! Demain n’arrivera peut-être jamais alors aie de la gratitude pour ce que tu as aujourd’hui, c’est là qu’est ton bonheur ! ».

Mais je crois aussi que beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à entendre cela ; moi-même il m’a fallu un déclic pour commencer à travailler mon état d’esprit. Ce qui est certain, c’est que ça a totalement changé ma façon de voir la vie et donc ma vie elle-même.

 

Si je suis toujours positive, ce n’est pas parce qu’il n’y a rien de négatif dans ma vie, mais plutôt que de donner de l’importance au négatif je décide de me concentrer le plus possible sur ce qui me fait ressentir de la gratitude et de la joie.

 

Je vous envoie beaucoup d’amour et de positif !

 


Pour ne rater aucun article, inscrivez-vous à ma newsletter :

 
Un e-mail de confirmation vous sera envoyé pour valider votre inscription. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription ou en me contactant à l'adresse manongodard0@gmail.com
 

5 commentaires

  1. Super article, ça fait du bien de commencer la semaine en lisant ça. Je suis à peu près dans le même état d’esprit que toi et même si il y a encore beaucoup de choses négatives qui gravitent autour de moi, je sais me focaliser sur le moment présent et sur tout ce qui me rend déjà heureuse à l’heure H. Pas plus tard qu’hier, j’ai écumé les vide-greniers autour de chez moi et pendant un instant, tout était parfait – la luminosité, l’odeur des champs autour de moi, le vent tiède qui rentrait en bourrasque par la vitre de ma voiture, la chanson qui passait à la radio. Et j’ai savouré ! N’est-ce pas ça, le bonheur, au final ? Très belle journée à toi !

    1. Manon Godard says:

      C’est ça, quand on est dans le présent en conscience et qu’on cherche le positif, il est tout autour de nous ! Il y a une phrase de Tony Robbins que j’aime beaucoup : « Tu n’as pas besoin d’avoir une raison de te sentir bien – tu es vivant, tu peux te sentir bien sans raison ! » 🙂 Très belle journée à toi aussi !

  2. Tellement vrai !
    Faire le choix du bonheur même dans le malheur. La chose la plus dure à faire mais qui donne tellement plus de joie que d’attendre que le bonheur arrive tout seul.
    J’aime beaucoup le tournant un peu développement personnel qu’a pris ton blog en plus de ton travail d’illustratrice, ça m’inspire 😀

    1. Manon Godard says:

      « Faire le choix du bonheur même dans le malheur », superbe phrase qui exprime très bien mon état d’esprit ! Je suis ravie que l’évolution de mon blog te plaise, c’est vrai que maintenant mes réflexions en font partie intégrante. Ça permet à mes lectrices de mieux me connaître, et moi ça me permet de partager mon énergie et les idées qui comptent pour moi 🙂

      1. Tu as carrément raison et c’est inspirant pour nous lectrices et pour notre propre vie donc c’est chouette 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.