Pourquoi j'ai désactivé la messagerie de ma page Facebook

Cela fait plusieurs mois que j’hésite sans oser, et hier en quelques clics que me suis lancée : j’ai désactivé la messagerie de ma page Facebook. Et je me sens bien.

 

Pourquoi j’ai pris cette décision ?

Lorsque j’ai créé ma page, je n’avais pas activé la messagerie : si on souhaitait me contacter, c’était par mail.

Et puis j’ai lu différents articles, des retours d’expériences d’entrepreneuses qui disaient avoir eu plusieurs clients via Facebook, et je me suis dis que je me privais peut-être d’opportunités en n’ayant pas activé la messagerie de ma page.

 

Du coup, j’ai décidé de l’activer, pour voir ce que ça donnait.

En effet, via la messagerie j’ai pu échanger avec des personnes qui sont devenues mes clientes.
Cela a permis d’échanger du tac-au-tac, de créer des liens, d’échanger régulièrement.

 

Mais très rapidement, c’est surtout devenu une source de pression et de perte de temps.

Plusieurs fois, j’ai échangé pendant plusieurs heures avec des personnes intéressées par mon travail, pour définir leur projet, leur poser des questions et répondre aux leurs… Pour rien au final ! Des heures « gâchées », le sentiment d’avoir perdu mon temps et mon énergie.

 

Des heures qui auraient pu se résumer à quelques échanges de mails.

Je constate que par mail, les échanges sont concis, ciblés, efficaces : quand on écrit un mail, on donne le maximum d’informations pour éviter les échanges inutiles. Alors qu’avec l’échange en direct (messagerie instantanée ou téléphone), je constate qu’en voulant gagner du temps on en perd souvent beaucoup. A parler/écrire pour dire du creux, à passer 15min pour dire quelque chose qui se serait résumé en une phrase bien écrite…

 

Je préfère échanger par mail pour plein de raisons.

Déjà, je peux facilement accéder à une information concernant un projet : mes mails sont classés, je peux consulter le cahier des charges d’un projet ou les modifications à faire en quelques clics. Avec la messagerie Facebook, je devais scroller et scroller encore pour retrouver un détail tout en haut d’une conversation. Mine de rien, ça fait perdre du temps !

Une autre facette que j’aime beaucoup avec les mails, c’est que je choisis quand je les consulte : je les lis, je gère les prioritaires, je prends le temps de rédiger mes réponses… C’est moi qui décide de mon organisation.

 

Au contraire, le côté instantanée de la messagerie Facebook me mettait beaucoup de pression.

Déjà, la personne sait lorsqu’on a lu son message. Je me dis donc qu‘il faut que je lui réponde le plus vite possible, sinon elle va se demander pourquoi je ne le fais pas (puisqu’elle sait que je l’ai lu). Et si elle me répond immédiatement, je me sens « coincée » : je me retrouve désormais en conversation avec elle, et je dois mettre de côté ce que je faisais.

Évidemment, c’est moi qui ressent les choses comme cela : je suis certaine que les personnes avec qui j’ai échangé auraient tout à fait compris que je ne réponde pas dans la seconde. La pression venait de moi-même, mais dans tous les cas elle étaient bien là.

En plus de ça, Facebook a mis en place le fameux badge qui indique en combien de temps on répond : pour ma part, je me suis mis dans la tête que je devais toujours avoir un bon « score » pour être une bonne professionnelle. Vers la fin je me suis détachée de cette idée, mais pendant une période c’était presque devenu obsessionnel : il fallait que je réponde dès qu’on m’écrivait.

 

Du coup, cette messagerie était devenu chronophage, épuisante, source de stress, perte de temps…

Mais je savais que c’était plus pratique pour certaines personnes de me contacter par ce biais, j’ai donc pris sur moi en pensant en priorité à elles. Je ne voulais pas me priver d’opportunités.

Mon ebook gratuit pour les entrepreneuses : "Définir l'identité de votre entreprise pour créer une identité visuelle efficace - Cliquez pour en savoir plus !

Et puis hier j’ai décidé que stop, il était temps de penser d’abord à moi.

J’ai donc désactivé ma messagerie. Désormais, on me contactera par mail : je pourrai répondre lorsque je serai dans les meilleures dispositions pour le faire, les échanges seront efficaces, j’aurai toutes les informations au même endroit pour gérer les projets de mes clientes…

 

Le mail est le moyen de communication le plus fluide pour mon travail.

Certes je vais perdre le côté instantanée, mais je regarde mes mails très régulièrement et je réponds vite à ceux qui doivent être traités en priorité.

Je vais peut-être perdre des opportunités, mais dans la balance ça ne fait pas le poids fasse à tout ce que j’ai à y gagner : une meilleure organisation, être plus détendue, gagner du temps…

Et puis si on tient vraiment à échanger et/ou travailler avec moi, je suis certaine que l’on comprendra que je souhaite le faire dans les meilleurs conditions, donc celles qui sont en accord avec moi-même.

 

A l’origine de tout cela, il y a le fait de vouloir faire « comme les autres disent qu’il faut faire ».

Aujourd’hui, à en croire tout ce qu’on peut lire sur Internet, il faut être présent sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Google+, Youtube… Écrire 3 posts par jour sur l’un, 5 posts par semaine sur l’autre, répondre aux messages dans les 15min… Faire des webinaires, des newsletters, des vidéos, des podcasts, des lives Facebook…

 

STOP ! Il n’y a pas de bonnes choses à faire.

La preuve : certains adorent la messagerie Facebook alors que moi ça m’a apporté plus de mal que de bien. Et à l’inverse, je sais que certaines personnes sont extrêmement stressées par les mails.

 

Ce qui compte, c’est de trouver les bonnes choses à faire POUR SOI.

Il existe énormément de possibilités, d’outils différents, mais c’est à nous de trouver ce qui fonctionne pour nous. Essayez, et si vous sentez que ce n’est pas fluide, que ça ne vous correspond pas, alors c’est que ce n’est pas le bon moyen pour vous pour le moment.

 

J’ai désactivé la messagerie de ma page Facebook, et c’est sans regret.

Je me sens légère, libérée, et je me demande même pourquoi j’ai attendu si longtemps !

Du coup, pour me confier la réalisation de votre projet (logo, supports, bannière, illustration, faire-part…) je serai absolument ravie d’échanger avec vous par mail ! Pour me découvrir davantage avant de me contacter, rendez-vous sur ma page d’accueil et laissez-vous guider, vous en saurez plus sur mon travail et sur moi 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer