Décider et persévérer

4 Juil. 2018 | Mes pensées & réflexions

"Décider et persévérer" par Manon Godard

Quand j’étais petite, lors d’une partie de bowling, alors que je gardais la motivation de faire un bon score alors que ce n’était pas gagné, ma mère m’a dit que ma persévérance était l’une de mes grandes qualités. Elle l’a sûrement dit juste comme ça, pourtant c’est quelque chose qui m’a marquée et à laquelle je repense très souvent.

 

Je crois que c’est vrai, je suis une personne persévérante.

 

Parfois c’est difficile, parfois je suis fatiguée, parfois je suis déprimée. Mais je persévère toujours et c’est l’une de mes forces. J’ai beaucoup de mal à abandonner quelque chose pour laquelle je me bats, je suis plutôt du style guerrière déterminée, je suis d’un tempérament passionnée. Même si cela me demande beaucoup de temps, beaucoup d’énergie, beaucoup de sueur, je persévère. Je lance et relance la balle de bowling avec toujours les quilles en objectif 😉

 

Parfois je fais face à des épreuves et j’ai besoin d’un moment pour me relever, mais si ma décision est prise alors je persévère.

 

Lorsque j’ai raté mon diplôme, je n’ai pas abandonné, j’ai décidé de le repasser en candidate libre tout en créant mon entreprise en parallèle, et j’ai réussi. Lorsque mon couple s’est brisé, je n’ai pas lâché, j’ai décidé de le reconquérir, j’ai beaucoup travaillé sur moi, et j’ai réussi. Lorsque j’ai dû faire mes choix d’orientation, j’avais choisi précisément quelle école je voulais faire et je n’ai mis aucun autre choix : pour moi c’était très clair, si je n’étais pas admise je retenterais l’année suivante parce que c’était ELLE, l’école que j’avais choisi. Lorsque j’ai décidé de perdre du poids, je n’ai pas déviée de ma décision et j’ai transformé mon corps en un an. Même pour des choses du quotidien, lorsque j’ai une idée en tête je vais m’acharner jusqu’à y arriver.

 

Lorsque ça compte pour moi, je ne lâche pas.

 

Alors j’entends déjà les « Prendre une décision ne suffit pas ». Bien sûr, il ne suffit pas de prendre une décision, il faut faire les actions qui vont avec et parfois c’est beaucoup d’efforts. Mais prendre une décision, c’est déjà une grosse partie du chemin : lorsqu’on prend une décision, on s’engage envers nous-même et on persévère. Même lorsque c’est difficile, même quand les 9 premières solutions ne marchent pas, on va persévérer et tenter la 10e, parce qu’on a pris cette décision. Parce que pour nous c’est non-négociable et qu’il n’y a pas d’autres options que persévérer.

 

Vous connaissez peut-être la fameuse phrase de Thomas Edison : « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

 

C’est quelque chose qui me parle beaucoup. Le seul moment de notre vie où on peut vraiment savoir si on a échoué, c’est lorsqu’on arrive à notre derrière seconde de souffle ; avant cette dernière seconde, on peut toujours essayer et donc toujours réussir. Tant que je serai en vie, je vais persévérer pour réussir ce qui me tient à cœur. Tant que je persévère, je n’échoue pas : j’essaye, jusqu’à réussir. Et si, à la dernière seconde de ma vie, je n’ai toujours pas atteint mon objectif, mais que j’ai persévéré et que j’ai consacré ma vie à ce qui comptait pour moi, serait-ce vraiment un échec ? C’est quelque chose à laquelle je réfléchis régulièrement. Pour moi un échec n’est pas la fin, c’est juste une partie du chemin.

 

Si j’écris cet article, c’est surtout pour moi-même (comme très souvent d’ailleurs !)

 

Pour réitérer ma décision, la ré-affirmer. Ma décision de vivre une vie qui me rend heureuse, qui me donne de la joie. Ma décision de ne pas juste traverser une vie moyenne à mes yeux. Ma décision de vibrer, d’aider les gens, de rendre le monde plus beau. Ma décision de créer ma vie. Ma décision de vivre d’un travail qui m’anime. Ma décision de persévérer, chaque jour, devant chaque épreuve, pour réussir ce qui compte pour moi : être épanouie et inspirer les autres à l’être.

 

Aujourd’hui j’ai refait un exercice d’un ancien coaching : décider de ma mission.

 

J’ai écouté mon intuition et voilà ce qui est sorti avec fluidité :

 

Ma mission, c’est embellir le monde. Créer pour les gens le beau qu’ils ne peuvent pas créer eux-même. Les inspirer pour qu’eux aussi embellissent le monde. Participer à rendre le monde plus beau, extérieurement et intérieurement.

 

C’est ce qui vibre en moi, ce qui m’anime. C’est pourquoi je crée. C’est pourquoi je m’expose. Lorsque c’est dur, je sais que c’est pour cela que je le fais. Lorsque c’est dur, je sais que pour toi, pour moi, ça en vaut la peine. Je n’abandonne pas et je persévère. Je vais chercher toute la force que j’ai en moi et j’avance. Même lorsque je me sens vide, faible, fragile, cette force est toujours là en moi : il me suffit d’aller la ranimer – rien qu’écrire cet article la ranime !

 

J’ai envie de te donner de la force à toi aussi.

 

Si quelque chose compte pour ton bonheur, tu peux décider que ce n’est pas négociable et que tu vas le faire, et persévérer encore et encore. Parfois il y aura des chemins plus faciles vers des choses qui ne te correspondent pas, comme des sirènes pour te détourner de ta décision. Parfois il y aura des gens pour te décourager. Parfois c’est la vie et les circonstances qui t’écorcheront. Lorsque c’est dur, repense à cette décision, à ton « Pourquoi ».

 

Tu as en toi la force nécessaire, tu es puissante ! 🙂

 

Avec amour ❤

Manon

4 Commentaires

  1. Manon Woodstock

    1000 fois merci pour ces pensées inspirantes et motivantes, dont j’ai bien besoin en cette morose matinée 😉 Je suis persuadée que dans la vie, être persévérant.e est un véritable cadeau. On a beau se prendre les plus grosses claques du monde, on finit toujours par se remettre en selle et repartir de plus belle. C’est quelque chose que je travaille beaucoup dans la pratique de l’escalade, avec cette notion d’essayer encore et encore – et si tu échoues à ton 53e essai, il ne faut pas perdre espoir, car tu vas peut-être réussir au 54e. La persévérance permet de gagner de la confiance en soi et d’appliquer une certaine vision de la vie, qui dit que rien n’est jamais perdu. Belle journée à toi !

    Réponse
    • Manon Godard

      Merci pour ton commentaire Manon ! Je trouve que l’escalade est une façon très concrète (de part son côté matériel) de mettre à l’épreuve sa persévérance 😀 J’imagine ta fierté lorsque tu atteints ton objectif !

      Réponse
  2. sophie

    <3 Cette mission, c'est ton étoile du berger, celle qui te guide quand tu es un peu perdue ou découragée. bravo pour ta persévérance, c'est chouette que ta mère t'aies insufflée ce compliment qui te sert encore aujourd’hui ! JE rajouterais une petite phrase dont on nous parle quand on se forme au coaching : toujours plus de la même chose donne toujours le même résultat : moralité : si quelque chose ne fonctionne pas, il faut le modifier (même un tout petit peu) et le résultat sera différent !

    Réponse
    • Manon Godard

      Merci Sophie pour ce partage ! 😀

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon ; coach, graphiste et webdesigner, j’accompagne les entrepreneuses pour emmener leurs entreprises à leur prochain niveau de réussite.

▻ En savoir plus sur moi