"La vie est difficile", question de point de vue ?

Il y a quelques jours, une personne très bienveillante m’a écrit que mon enthousiasme était un atout en cette période difficile. Je vous avoue que je n’ai pas immédiatement compris : qu’est-ce qui est une période difficile ? L’hiver, le froid et tout ça ? C’est vrai, je n’ai pas saisie tout de suite 🤔

 

Et puis je me suis rappelée ce que j’entends depuis toujours.

« Ah, vous allez galérer plus tard… ».
« Génération sacrifiée ».
« Pour trouver du travail, vous devrez savoir tout faire et accepter ce qu’on vous donne ».
« Ça va vraiment être difficile pour vous. »
« C’est la crise ».
Etc…

C’est quelque chose qui m’a toujours agacée 😓 Depuis que je suis à l’école primaire, j’entends que c’est la crise, qu’on doit se rabaisser pour trouver du travail, que je fais partie de la génération sacrifiée qui va vraiment morfler dans la vie… Et en repensant à tout ça, je me suis dit que ça devait être ça, cette « période difficile » dont on me parle.

 

C’est peut-être parce que je n’ai pas connu « l’avant », mais je ne ressens pas les choses ainsi.

Déjà, je trouve qu’il y a un petit peu d’ingratitude à voir les choses sous cet angle. En quoi est-ce une période difficile ? J’ai un toit et un frigo rempli, je suis entourée des gens que j’aime, je n’ai jamais connu la guerre, la famine ou une grande vague de maladie dévastatrice… Moi je trouve que la vie est plutôt belle par ici ! On nous répète depuis des années que la vie est dure, mais ma vie et celle des gens autour de moi est loin d’être horrible. La majorité vie confortablement, mange correctement, peut être soignée, a accès à l’eau courante, à l’électricité et à Internet – et peut même s’offrir Netflix !

Alors certes, je ne vis dans à Bisounours-land, il y a des problèmes dans notre société et des difficultés futures qui nous pendent au nez. Il y a des personnes qui dorment dehors, des personnes qui cumulent plusieurs boulots pour payer leurs factures, des personnes qui ont beaucoup de mal à trouver un travail, des personnes qui ont des fins de mois très difficiles…

Mais pour autant, je ne me sens pas dans une période difficile. J’ai beaucoup de gratitude à vivre en France, à me coucher dans un lit chaud, à manger à ma faim et à être en bonne santé : cela n’efface pas les problèmes qui existent, mais c’est quand même important d’être reconnaissant pour ce que l’on a 🙂

 

Je n’aime pas la fatalité.

Comme je le disais, depuis petite j’entends ces phrases négatives et pessimistes : depuis plus de 20 ans, c’est donc la catastrophe ? Rien n’a évolué et rien n’évoluera plus jamais ?

J’ai fait le choix d’entreprendre pour créer l’emploi qui me rend heureuse, pour avoir un impact, c’est un choix que j’ai fait avec ses avantages et ses inconvénients. Et autour de moi, je vois des gens (entrepreneurs ou non) qui eux aussi décident de croire en leurs rêves, qui se lancent. Qui combattent la fatalité.

En plus des phrases précédentes, j’ai aussi entendu les « Vivre de son art c’est idyllique », « Les artistes gagnent de l’argent après leur mort », « C’est très dur de vivre de sa passion », « Les entrepreneurs créatifs ont des situations précaires »… Mais qui décide que ce sont des vérités ?

Il y a des créatifs et des entrepreneurs qui vivent très bien de leurs talents, ils sont la preuve que ces phrases ne sont ni des vérités ni des fatalités. Et lorsqu’une cliente me paie plusieurs centaines d’euros pour mon travail, je n’ai pas le sentiment d’être dans une période difficile.

 

J’ai l’impression que la difficulté de la vie, c’est une question de point de vue.

Qu’en se répétant depuis des années que la vie est difficile, on s’en convainc et on y croit. On en fait une vérité sans la remettre en question. Voire même, inconsciemment à force d’y croire on rend nous-même notre vie difficile. On se dit que la vie est difficile, on part défaitiste, on n’essaye rien et donc rien ne s’arrange.

Si depuis notre enfance on se répétait que la vie a plein de belles choses à nous offrir, on aurait un état d’esprit bien différent, vous ne pensez pas ?

 

[bctt tweet= »Si depuis notre enfance on se répétait que la vie a plein de belles choses à nous offrir, on aurait un état d’esprit bien différent, vous ne pensez pas ? » username= »ManonGodard »]

 

Si je suis enthousiaste, c’est sûrement parce que je choisis de voir la vie comme une immense mer de possibilités.

Je choisis que « La vie est difficile » n’est pas ma vérité ; elle n’a pas à être difficile. Cela ne veut pas dire nier les difficultés qui existent, dont celles que je croise en entreprenant. Cela veut dire que les difficultés ne m’empêcheront pas de faire ma route, que je ne leur donne pas la place principale, que je ne les laisse pas m’empêcher d’avancer.

D’ailleurs, ce n’est tellement pas ma vérité que lorsqu’on me parle de période difficile je pense à l’hiver, ça en dit long sur mon état d’esprit 😅

 

Je crois qu’on peut choisir notre façon de voir les choses, on peut travailler notre état d’esprit : je choisis la gratitude et la confiance car c’est ce qui me permet d’avancer vers mes objectifs. Et vous, que choisissez-vous ?

 

PS : Je suis graphiste-illustratrice et grâce à mes créations (logos, cartes de visite, illustrations, faire-part…) vous pourrez réaliser les projets qui vous tiennent à cœur et qui apporteront de la joie dans votre vie. Découvrez mon book en ligne