Et si demain, tout s’arrête

2 Oct. 2017 | Mes pensées & réflexions

Et si demain, tout s'arrête

Vendredi dernier j’ai écrit un texte que je n’ai pas osé vous partager ; trop personnel, peut-être un peu trop morbide… Je ne l’ai finalement pas publié sur mon blog, je l’ai gardé pour moi, sûrement par pudeur.

 

Puis le soir j’ai revu le film « Fight Club », et deux scènes m’ont fait repenser à mon texte écrit le matin.

 

La première, c’est lorsque Tyler menace un homme nommé Raymond avec un flingue sur la nuque, et lui demande ce qu’il étudiait, pourquoi et quel était le but qu’il s’était fixé (devenir vétérinaire). Raymond réplique alors que les études étaient trop longues/difficiles, et Tyler le menace de le tuer s’il n’a pas repris ces études d’ici quelques semaines. Je me suis dis que c’était un peu extrême, mais que Raymond allait désormais faire ce qu’il faut pour atteindre son objectif.

L’autre scène est celle en voiture : Tyler se déporte sur la voie de gauche et demande aux passagers à l’arrière ce qu’ils auraient aimé faire avant de mourir, puis au personnage joué par Edward Norton. Il lui demande, s’il devait mourir maintenant, ce qu’il penserait de sa vie.

 

Et c’est justement la question que je m’étais posée dans mon texte écrit le matin-même : et si je devais mourir, qu’est-ce que je pense de ma vie aujourd’hui ?

 

Après avoir vu ces deux scènes du film, je me suis dis que finalement partager mon texte avait du sens (j’y reviendrai plus loin).

 

Voici le texte en question :

« Si demain tout s’arrêtait, je serais contente d’où je suis. Certes, je n’aurais pas réalisé tous mes rêves, en particulier celui d’avoir un enfant. Mais si demain tout s’arrête, aujourd’hui je peux dire que je suis heureuse, comme les jours d’avant. J’ai une vie que j’aime énormément, et j’en éprouve beaucoup de gratitude. Je suis en bonne santé, et les gens que j’aime aussi. Je vis avec un homme formidable. Je fais un travail que j’aime. Si demain tout s’arrête, j’aurais aidé des gens jusque là, j’aurais offert de la motivation, de l’espoir, du rêve. Si demain tout s’arrête, j’aurais prouvé que je suis utile par mon travail, et que je peux gagner de l’argent grâce à lui. Si demain tout s’arrête, j’aurais prouvé qu’un premier amour de lycée peut durer presque une décennie. J’ai souvent en moi cette idée de faire mes preuves, mais en fait mes preuves sont faites. J’ai une vie que j’aime, et je peux me dire heureuse en sachant que c’est une vérité. C’est la meilleure preuve que l’on peut faire, non ? Si tout s’arrête demain, je suis super fière de ce que j’ai accompli, de la vie que je me suis créée. Elle n’est pas parfaite (quoique…) mais je l’aime comme ceci. Oui, j’ai beaucoup de gratitude pour ma vie, et pour les personnes que j’aime qui en font partie. Je suis bien, heureuse. Je me sens à ma place : pas aussi haut que je le souhaite, mais déjà sur le bon arbre. Beaucoup de personnes sont à la cime du mauvais arbre ; j’ai trouvé le bon pour moi et je suis déjà aux premières branches. Je grimpe à mon rythme. Si demain tout s’arrête, je suis très heureuse d’où je suis. »

 

Si je partage ce texte avec toi aujourd’hui c’est que j’ai envie, comme Tyler mais plus en douceur, que toi aussi tu te demandes : si demain tout s’arrête, que penses-tu de ta vie aujourd’hui ? Quels sont les aspects de ta vie dont tu es reconnaissante ? Quels sont les buts que tu as négligés ?

 

Sans poser une arme sur ta nuque et sans risquer un accident de voiture, j’ai envie de vous rappeler que nous ne sommes pas immortels, et qu’il est important d’être heureux aujourd’hui. Si demain tout s’arrête, j’ai envie que toi aussi tu sois heureuse et satisfaite de ta vie ❤

Si quelque chose aujourd’hui ne te rend pas heureuse, réfléchis à comment tu peux le changer ou bien changer ta façon de le percevoir. Tu construis ta vie chaque jour : poses les actions qui te font du bien en priorité.

 

Ça me fait penser à la métaphore du bocal.

 

Si tu ne la connais pas, voici le principe en une courte vidéo  sous-titrée :

 

 

Si je suis heureuse aujourd’hui, c’est parce que je sais ce qui compte le plus pour moi, et je lui donne la plus grande place dans ma vie.

 

Être épanouie et heureuse est ma priorité, et je fais les choix et les « sacrifices » en conséquence. Pour reprendre l’image de Raymond et de ses études, la difficulté et le temps ne m’arrêtent pas si cela me permet d’atteindre mon but.

Aujourd’hui, et depuis plusieurs années, je suis très heureuse : je passe chaque journée avec des gens que j’aime, je vais dans des endroits que j’aime, je fais des choses que j’aime, et notamment un travail que j’aime. Je crée une vie qui me fait du bien : tout n’est pas parfait, parfois je suis triste, mais ce qui compte le plus pour moi est là.

 

Si demain tout s’arrête, à quoi ressemble le bocal de ta vie ? Y as-tu organisé tes priorités dans l’ordre qui te rend heureuse ? Où en es-tu des objectifs qui te tiennent à cœur ?

 

Avec amour ❤

Manon

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon ; coach, graphiste et webdesigner, j’accompagne les entrepreneuses pour emmener leurs entreprises à leur prochain niveau de réussite.

▻ En savoir plus sur moi