Qui a le pouvoir ?

Je m’en fiche de l’algorithme !

Tellement d’entrepreneuses sont là, à se prendre la tête et à se mettre des injonctions « pour l’algorithme ».

A relier leur réussite à leurs « J’aime ».

A surveiller leurs statistiques comme si elles montaient sur la balance toutes les heures.

A se mettre la pression lorsque leur nombre d’abonnés chute.

A chercher le truc qui va « faire des vues ».

Ou à l’inverse, à s’interdire des choses parce que « ça ne va pas plaire à l’algorithme ».

Whouaaa… c’est pour ça qu’on entreprend ? C’est ça la fameuse liberté tant fantasmée de l’entrepreneuriat ?

Je m’en fiche de l’algorithme. Je ne publie pas pour lui, ni pour les « J’aime », ni pour gagner des abonnées ; je publie pour partager mon message.

Et surtout, je fais ce qui me fait kiffer !

Qui a le pouvoir : toi, ou l’algorithme ?

JE choisis ce que j’ai envie de partager. Et de l’autre côté du miroir, JE choisis ce que j’ai envie de consommer. Si je ne vois pas les publications d’une personne que je suis, je vais moi-même voir son profil, ou m’abonner à sa newsletter : JE suis actrice ! Je ne suis quand même pas la seule ?!

Mes publications Facebook sont vues en moyenne par 20% de mes abonnées : et alors ? Est-ce que ça veut dire que ça ne sert à rien et que je dois tout arrêter ? Bien sûr que non ! J’ai foi que mon message sera vu au bon moment par les bonnes personnes.

Si un de mes posts Instagram a 4 « J’aime », est-ce que ça veut dire qu’il est mauvais ? Qu’il n’a pas été lu ? Rien de tout ça ! Ça veut dire que 4 personnes ont fait la démarche de mettre un « J’aime », voilà tout.

Les réseaux sociaux sont un média, un outil, un pont entre moi et mes futures clientes. Ils ne déterminent pas ma réussite. JE détermine ma réussite !

L’algorithme n’est pas une entité suprême qui a le droit de vie ou de mort sur ton entreprise. Ne le laisse pas te couper du plaisir de partager ton message. Ne le laisse pas valider ou non ta réussite, ou la qualité de ce que tu partages.

Aussi, tes clientes peuvent venir à toi de mille et une façon. On m’a découverte via des posts qui ont plusieurs années. Mais aussi totalement « par hasard » en traînant sur le net.

Plutôt que de craindre l’algorithme, je préfère avoir la foi en l’Univers et en toutes les merveilles qu’il met en place.

 

(Article publié sur mes réseaux le 19 novembre 2020)

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue !

Je m’appelle Manon, et j’accompagne les entrepreneuses à s’affirmer, se solidifier et grandir.

▻ En savoir plus sur moi