Lettre à ma petite voix de la peur
Mes pensées & réflexions

Lettre à ma petite voix de la peur

Lettre à ma petite voix de la peur

« Je ne suis pas assez bien ». C’est ce que je me suis dis ce matin, en lisant un post pour une recherche d’illustratrice à l’univers féminin. « Univers féminin », c’est tout moi pourtant, non ? Néanmoins, ma petit voix de la peur et du doute (celle dont je parlais déjà dans cet article) m’a dit que je n’étais pas assez bien, ne serait-ce que pour seulement proposer mon book ; que je ne correspondrai pas à ce qu’ils recherchent, que je n’aurai pas tout ce qu’il faut, que je leur ferai perdre leur temps…

 

Très chère petite voix… La ferme !

A cause de toi, petite voix, j’ai failli ne même pas essayer, ne même pas tenter le coup. Alors que je risquais quoi, franchement ? Que je ne corresponde pas à ce qu’il recherche ? En vrai, ce n’est pas ça qui te fait peur… Ce qui te fait vraiment peur, petite voix, c’est qu’au contraire je corresponde à ce qu’il recherche !

Tu as peur que je réussisse, car cela me sortirait de ce joli cocon où tu veux me garder, ce cocon dont tu veux m’empêcher de sortir. Si je n’en sors pas, je ne risque pas l’échec et mon ego est bien protégé.

 

Je sais que tu veux me protéger, petite voix de la peur.

Mais j’ai besoin de sortir de ce cocon. J’ai besoin de prendre des risques pour grandir, j’ai besoin d’évoluer pour atteindre mes objectifs et pour vivre ma vie idéale. Je sais que ça te fait peur, je sais que tu paniques à l’idée que je mette mon ego en danger, à l’idée que je sois vulnérable. Je te comprends, et j’ai peur avec toi. Tu sais, ce n’est pas confortable pour moi, mais c’est nécessaire. Aujourd’hui tu as peur que je passe à l’action, mais moi j’ai peur d’un jour regretter de ne pas l’avoir fait.

 

Je sais que tu veux me protéger, petite voix de la peur, mais j'ai besoin de sortir de ce cocon. J'ai besoin de prendre des risques pour grandir, j'ai besoin d'évoluer pour atteindre mes objectifs et pour vivre ma vie idéale ! Cliquez pour tweeter

 

Alors, petite voix de la peur, je ne t’ai pas écouté.

J’ai envoyé mon book, et je verrai bien ce qu’il se passe. Je sais que si je suis retenue, tu me diras que je n’aurai pas dû, que je ne serai pas à la hauteur, que je vais être humiliée etc… Je te connais, avec le temps. Je t’entends à chaque fois, mais je décide de t’écouter de moins en moins, car si je t’écoute je ne progresserai jamais.

 

Je sais que tes attentions sont bonnes, comme un parent qui veut éviter des souffrances à son enfant.

Certes, en ne prenant aucun risque j’évite les échecs. Mais j’évite aussi les réussites, et pour cela je ne peux pas te laisser faire. Le temps passe, je ne peux pas rester assise en regardant les opportunités me passer sous le nez, juste parce que tu as peur pour moi.

 

En ne prenant aucun risque j'évite les échecs. Mais j'évite aussi les réussites, et pour cela je ne peux pas te laisser faire. Cliquez pour tweeter

 

Tu me dis sans cesse que je ne serai pas assez bien, que le monde est dangereux, que je vais souffrir… Mais tu te trompes.

Tu veux me faire croire le contraire, mais je sais que j’ai de la valeur et que je suis légitime dans mon travail, je sais que je le fais bien. Tu veux me faire croire que le monde est dangereux, mais j’ai fait de merveilleuses rencontres qui m’ont tellement enrichie. Tu veux me faire croire que je vais souffrir, mais en prenant des risques de belles choses me sont arrivées.

 

Alors, même si ça te déplaît chère petite voix, je prends le risque.

Cette fois-ci tu as perdu petite voix. Je prends le risque d’échouer et de souffrir, mais c’est pour avoir la possibilité de réussir et d’être plus heureuse.

Sans rancune j’espère ! Je suis sûre que l’on se reverra bientôt, petite voix : je te connais 😉

 

Et vous, qu’aimeriez-vous dire à votre petite voix de la peur pour la faire taire ?

 

Si vous me découvrez, je m’appelle Manon et je suis graphiste-illustratrice, parce que j’aime créer de belles images pour les gens 😊 Logos, cartes de visite, illustrations, flyers, sites, bannières de blog… Mon fil conducteur, c’est mon univers doux et féminin ! Cliquez ici pour en voir plus

 

 



 
Vous avez aimé cet article ? Recevez mes messages exclusifs 💌
 
Ma newsletter est un lieu plus confidentiel où je vous écris des mots exclusifs, vous récapitule mes derniers articles et vous informe de mon actualité. Vous serez au courant de tout !

Un e-mail de confirmation vous sera envoyé pour valider votre inscription. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription ou en me contactant à l'adresse manongodard0@gmail.com

4 commentaires

  1. Bonjour belle lettre vraiment ! Je l’adopté de suite quoi que j’ai commencé il y a quelques temps ce genre de conversation avec mon égo donc il commence à avoir l’habitude. Le plus délicat c’est d’avoir conscience de cette petite voix..ais,j’y travaille. A l’attention de votre petite voix…j’aime beaucoup ce que vous faites ! Félicitations ! Continuez de ne pas écouter votre petite voix

    1. Manon Godard says:

      Merci pour votre message Isabelle ! C’est vrai que la première étape est d’identifier cette voix, car elle est tellement présente qu’on n’a plus de recul envers elle. Mais une fois que le recul est pris, on peut travailler dessus !

  2. Je lui dirai de se taire aussi ! Ça m’a pris des années pour commencer à lui tenir tête et je ne suis pas prête de m’arrêter 😉 Nous ne sommes qu’éphémères sur cette belle planète et il faut prendre des risques et vivre passionnément tant qu’on en a encore le temps. Très bon week-end à toi !

    1. Manon Godard says:

      Tellement d’accord avec toi Manon : le temps passe alors autant en profiter ! Je te souhaite également un très beau week-end 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.