"Aujourd'hui commence le début de ma nouvelle vie" par Manon Godard"
Mes pensées & réflexions

Aujourd’hui commence le début de ma nouvelle vie

"Aujourd'hui commence le début de ma nouvelle vie" par Manon Godard"

Plus de demi-mesure dans mon job, à partir d’aujourd’hui je me bouge : j’ai acté ce changement dans mon nouveau carnet, il y aura un avant / après.

Hier j’ai fait plusieurs exercices de visualisation : qui est la nouvelle ‘moi’, à quoi ressemble ma nouvelle vie ? Ce qui est ressorti de ces exercices, c’est que cette nouvelle vie est vibrante, joyeuse et pleine d’une belle et forte énergie ! C’est ce à quoi je décide d’aspirer chaque jour.

Je sens toute la force et l’énergie que j’ai en moi : je suis tellement puissante ! Fini de jouer petit et de me gâcher. C’est mon moment, je suis prête pour la prochaine étape !

 

Si je suis totalement honnête avec moi-même, je ne faisais pas vraiment mon job à fond.

(Mon job avec un grand J, sous toutes ses facettes – bien sûr avec mes clientes je suis toujours totalement investie ! Mais mon job va au-delà de cela.)

Je me retenais encore par peur : toujours la peur ! La peur de ne pas être assez bien, la peur de réussir et qu’on me traite d’imposteur, qu’on ne dise que je ne le mérite pas, que je ne suis pas assez.

Mais je suis assez, déjà. Durant les exercices de visualisation d’hier, j’ai senti cette ‘moi’ puissante à l’intérieur de moi : elle existe, elle est incroyable et elle est prête à réussir, elle est faite pour ça 🔥 Mais elle était comme dans une cage, la cage de la bonne petite fille : il ne faut pas faire de bruit, ne pas être trop visible, ne pas dire ce qu’on pense et froisser les autres, ne pas faire honte à ses proches, il faut être lisse, calme et discrète…

J’ai toléré cela car je m’y sentais en sécurité, c’est une case que je connais bien et ce qu’on connaît est rassurant. Mais ce qu’on connaît est parfois limitant. Je ne peux pas devenir la meilleure version de moi-même en restant une petite fille sage et lisse. J’ai besoin d’ouvrir la cage pour devenir celle que je veux être, pour me laisser devenir puissante et lumineuse.

 

J’avais peur de libérer ma puissance.

Ces derniers mois je l’ai fait peu à peu, par petits pas pour rester en sécurité et même de cette façon il y a eu des moments où j’ai souffert. J’avais peur de libérer ma puissance car j’avais peur de comment cela peut chambouler ma vie – cela me terrifie quand j’y pense. J’ai peur de l’inconnu ; peur du changement ; peur du jugement, du rejet, de l’humiliation et de la violence (merci les années collèges-lycées qui m’ont appris que quand on veut se démarquer parfois on en paye le prix…). J’ai peur de ne pas savoir gérer la réussite, d’être submergée, de ne pas être assez forte et d’être prise dans une tempête : j’ai peur de ne pas être faite pour réussir.

Mais dépasser cette peur est nécessaire pour vivre ma meilleure vie, alors j’avance malgré la peur et peut-être, sûrement, cela sera bien moins effrayant que je l’imagine. Chaque fois que j’ai eu peur, ce n’était pas grave une fois passé. Puis je sens cette ‘moi’ puissante qui elle est prête à réussir : j’ai confiance en elle.

 

Si je me gâche, si je reste petite, lisse et discrète, je prive le monde de mon impact et de ce que je peux lui offrir.

Je n’accepte pas de gâcher cette vie, j’ai l’intention de la vivre pleinement. J’ai décidé de ne plus être la même femme qu’hier matin, j’ai décidé d’être ma meilleure version. Je sais que parfois l’ancienne ‘moi’ voudra reprendre le contrôle et me faire peur pour que je redevienne petite et que je retourne dans ma cage ; je le gérerai le moment venu.

 

Voilà ce que j’ai écrit dans mon carnet il y a quelques semaines.

Tout était déjà là, il fallait le temps que je le digère en profondeur. Je le retranscrits comme c’est écrit, avec les majuscules et les mots soulignés tels quels :

« Tu ne fais pas ton job, pas à fond. Ton job, c’est de créer du beau et de faire du bien aux gens, ton job c’est d’être un soleil créatif. Est-ce que tu fais vraiment ton job à fond ? Tu crées plus, mais tu n’as pas encore la bonne énergie. Tu te sens fragile, vulnérable. Pour aider les autres tu dois t’aider toi-même : arrête de faire passer ton énergie après, c’est la base ! C’est ton énergie qui bloque : une part de toi à peur et te freine, comme un boulet. C’est la part qui a morflé ces derniers mois, c’est une petite chose fragile et apeurée, tremblante et abîmée. Ce n’est pas elle qui te mènera vers le haut. Élève ton énergie, fixe toi à la part la plus élevée de toi-même. Tu es capable de réussir, alors arrête de douter de toi, tu n’aides personne en doutant ! Tu aides les autres en vivant ta meilleure vie. NE TE LIMITE PAS, vois grand, aussi grand que tu le désires. Et prépare toi à recevoir grand : c’est aussi ici que ça coince. Tu laisses la petite part fragile aux commandes et elle n’est pas prête à recevoir, elle a peur de ne pas être assez bien. Mais toi, entière, tu es prête à recevoir, prête à vivre ta meilleure vie : remues toi et fais ton job ! Crée du beau, dans une belle énergie, partage ta beauté et ton énergie, c’est comme cela que les personnes que tu aideras viendront : être toi suffit alors arrête d’avoir peur d’être toi, arrête de te diminuer, autorises-toi à briller complètement : c’est aussi ton job ! Fais ton job chaque jour, pour toi, pour les autres, pour le monde ! Tu NE peux PAS rester petite, tu NE peux PAS te gâcher. Alors à partir de maintenant, fais ton job, tous les jours. Élève ton énergie et partage-là par la création. Fais passer ton énergie d’abord, avant tout le reste. Énergie ⇒ Création ⇒ Partage. Fais ton job maintenant, protège ton énergie, crée, partage. Arrête de penser petit, pense GRAND et autorise-toi à briller. »

 

J’ai le sentiment que tout ce que j’ai écrit jusqu’ici, dans mes carnets et sur mon blog, m’emmenait à cet endroit précis, à cette décision. Je l’écrivais dans un de mes derniers articles : « Souvent, cela tient à une décision ».

 

Je suis prête pour la prochaine étape : aujourd’hui commence le début de ma nouvelle vie.

Je suis forte et puissante et je ne me retiens plus de faire mon job : élever mon énergie, créer dans cette énergie, partager ce que je crée.

« Je suis prête pour la prochaine étape : aujourd’hui commence le début de ma nouvelle vie. » Cette phrase, écrite hier dans mon carnet, marque ma décision.

 

Et vous, quelle décision avez-vous envie de prendre aujourd’hui ?

Je vous envoie beaucoup d’énergie et d’amour ✨💗

PS : Je suis une créatrice, je crée pour vous les images dont vous avez besoin pour briller ! Je suis graphiste-illustratrice pour mettre mes talents à votre service et parce que créer pour les autres me fait vibrer 🙂 Découvrez mon book !

 

 



 
Vous avez aimé cet article ? Recevez mes messages exclusifs 💌
 
Ma newsletter est un lieu plus confidentiel où je vous écris des mots exclusifs, vous récapitule mes derniers articles et vous informe de mon actualité. Vous serez au courant de tout !

Un e-mail de confirmation vous sera envoyé pour valider votre inscription. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription ou en me contactant à l'adresse manongodard0@gmail.com

10 commentaires

  1. whaouu quelle énergie libérée ! On la sent partout au travers de ton texte. elle circule et se faufile à travers les mots. Tu as ouvert les vannes, il suffit maintenant de la canaliser vers tes objectifs !

    1. Manon Godard says:

      Merci pour ta fidélité et ta bienveillance Sophie, j’en ressens beaucoup de gratitude !! ❤

  2. Un texte qui me parle beaucoup car moi aussi, j’ai ce syndrome de la gentille petite fille!
    Merci aussi pour « merci les années collèges-lycées qui m’ont appris que quand on veut se démarquer parfois on en paye le prix… » qui m’a fait remonter de vieux souvenirs à nettoyer!
    Je te souhaite une belle nouvelle vie avec ton nouveau Toi! <3

    1. Manon Godard says:

      Merci pour ton mot Aline ! <3 Il y a sans cesse de nouvelles choses à nettoyer, pour prendre davantage notre envol !

  3. Ton texte est si inspirant !
    Vis ton énergie tu as raison et ne te dévalorise pas. Vis les choses à fond, au présent et si tu te sens submergée par la suite, tu arriveras à y faire face.
    Il faut du courage pour se lancer dans l’entrepreneuriat alors sache que tu as encore beaucoup de réserve pour la suite !

    Je t’encourage dans le début de ta nouvelle vie et je suis certaine qu’elle ne sera que réussite.

    A très vite

    1. Manon Godard says:

      C’est ce que je fais de plus en plus : me connecter au présent, parce qu’en y réfléchissant les peurs sont dans l’avenir, ce qu’on redoute n’existe pas d’une certaine façon 🙂 On imagine facilement le pire, autant mettre cette énergie à imaginer le mieux – et à le rendre réel !

  4. Super, merci pour ces mots qui donnent la pêche !! On travaillera jusqu’à notre dernier souffle sur ces peurs qui nous enchaînent. Il faudra lutter coute que coute, tout en gardant en tête que nous le faisons pour atteindre le meilleur de nous et pour nous. Nos sociétés nous corsettent avec toutes ces peurs et il est grand temps que notre génération s’élève pour s’en délivrer. Nous avons le devoir de « faire notre job », pour le bien de tous. Belle journée à toi !

    1. Manon Godard says:

      Yeah, en route vers « le meilleur de nous et pour nous », j’aime cette expression !! ❤

  5. Si tu savais comme cela fait plaisir de lire ces lignes ! Déjà parce que cela rebooste mais aussi et surtout parce que je suis plus qu’heureuse pour toi que tu partages tout cela avec nous et que tu aies décidé de prendre pleinement ton envol !

    Alors maintenant ouvre tes ailes et vole librement <3

    Des bisous,
    Pêche

    1. Manon Godard says:

      Merci Pêche pour toutes les bonnes ondes que je ressens dans tes mots !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.