"Ces causes qui me tiennent à cœur" par Manon Godard
Mes pensées & réflexions

Ces causes qui me tiennent à cœur

"Ces causes qui me tiennent à cœur" par Manon Godard

Je suis une personne qui s’enflamme facilement sur certains sujets, pour certaines causes. Je suis sensible, les choses ne me laissent pas indifférente et donc je suis facilement révoltée par ce que je sais, vois, entends. De base je suis plutôt silencieuse, me faisant petite : je m’enflammais, mais à l’intérieur de moi, pour ne pas faire de vagues, pour ne pas déranger avec mes idées, pour ne pas risquer le conflit avec l’autre. Je taisais ma voix pour ne pas gêner.

 

Mais de plus en plus je ressens l’envie de faire entendre ma voix.

De plus en plus j’affirme mes idées, je les défends, je dis ce que je pense. Ce n’est pas facile pour moi, c’est inconfortable : c’est tellement plus simple de se taire. Mais de plus en plus il y a des choses sur lesquelles je ne peux plus me taire, des choses qui me font bondir, qui me révoltent. Je n’arrive plus à laisser couler comme si ce n’était pas grave. Lorsque je fais face à la mauvaise foi de certaines personnes, alors qu’il suffit d’avoir du bon sens et d’arrêter d’être dans le déni, je n’arrive plus à rester silencieuse, ça me secoue trop à l’intérieur.

 

Il y a des sujets qui me touchent particulièrement.

En vrac…

 

Le sexisme. Le fait qu’on éduque les femmes à être prudentes au lieu d’apprendre aux hommes à respecter les femmes. Qu’on inverse victime et agresseur. La pression mise respectivement sur les femmes et sur les hommes – les deux côtés souffrent selon moi. Qu’on apprenne aux femmes qu’elles sont de petites choses fragiles qui doivent être belles et aux hommes qu’ils doivent être forts et infaillibles. L’injonction à la beauté, à la maternité, à l’allaitement. Etc… Tellement de constructions sociales à déconstruire.

 

Le mal-être. Trop de gens manquent terriblement de confiance en eux. Trop de gens sont dans un travail qui éteint leur feu intérieur, sont en dépression, en burn-out. Trop de gens haïssent leur corps. Trop de gens se pensent « pas assez bien » alors que franchement ils sont super.

 

L’exploitation animale. Les fécondations, le transport, l’élevage, la maladie, la souffrance physique et morale, la mort… Je sais que c’est un sujet sensible pour beaucoup, mais si vous me suivez vous savez peut-être déjà que je suis végane. Souvent on me dit « Je préfère ne pas savoir » : le truc c’est que je me suis énormément informée et donc je ne peux plus faire comme si je ne savais pas. Au-delà de l’alimentation, il y a les cosmétiques testés sur les animaux, les cirques, la fourrure etc… on peut tous mettre notre pierre à l’édifice, déjà sans même changer notre alimentation. Si vous souhaitez faire un premier pas vers l’information, je vous recommande ce site créé par l’assocation L214.

 

L’environnement. Je crois que la Terre continuera sa petite vie quoi qu’il arrive, par contre dans quelles conditions pour nous ? On embête les gens avec les lampes allumées et les robinets qui coulent, et pendant ce temps-là ceux qui pourraient avoir le plus d’impact laissent la vie suivre son cours. J’ai peur qu’on se réveille trop tard, mais j’ai aussi la foi en l’effet colibri de chacun.

 

La souffrance humaine. Je pense notamment au documentaire « The true cost » sur les conséquences dramatiques de la fast-fashion. Mais je pense aussi, toujours en vrac, au harcèlement scolaire, à la maltraitance des enfants, à l’homophobie, au racisme, à la discrimination religieuse… qui se fondent dans notre quotidien. Beaucoup de choses m’indignent.

 

Alors clairement je ne vais pas sauver le monde.

Je ne suis pas exemplaire, oh non. Je fais de mon mieux et ce que je fais n’est clairement pas suffisant. Je m’informe, je réfléchis, parfois je doute. Je ne détiens pas la Vérité et parfois je suis face à des dilemmes et des paradoxes. Je ne me sens ni militante ni activisme. J’ai envie d’utiliser ma voix pour faire bouger les choses, mais je ne m’en sens pas encore les épaules – si je commence doucement à m’affirmer de ce côté-là dans la vraie vie, je suis encore fragile fasse au conflit et à la violence, or nous savons combien elle peut être présente sur Internet. Cet article est déjà un premier pas pour moi.

 

Comme le colibri je tente de faire ma part, cela ne me rend pas parfaite et je suis pleine d’espoir en sachant que nous sommes de nombreux imparfaits à faire notre part, que nous sommes de plus en plus à nous éveiller et à porter notre voix, de différentes façons, pour différentes causes. Je ressens que les consciences et les actions bougent.

 

Comme le colibri je tente de faire ma part, cela ne me rend pas parfaite et je suis pleine d'espoir en sachant que nous sommes de nombreux imparfaits à faire notre part. Cliquez pour tweeter

 

Je vois autour de moi des femmes fantastiques qui sont en train de faire bouger les choses par ce qu’elles entreprennent.

Peut-être qu’elles n’en ont pas pleinement conscience mais grâce à ce qu’elles créent, grâce à ce qu’elles partagent, grâce à ce qu’elles vendent, elles ont un impact !

Des créatrices qui choisissent des matériaux respectueux de la planète, de l’humain, des animaux.
Des coachs qui veulent porter leurs coachés vers plus de bien-être.
Des blogueuses qui diffusent leurs messages et qui font éveillent les consciences.
Des boutiques qui sélectionnent des produits éthiques fidèles à leurs valeurs.

 

J’ai vraiment, vraiment envie d’aider ces femmes à avoir encore plus d’impact.

Je crois en la différence qu’elles font dans le monde et au vide que leur absence laisserait. Je souhaite vraiment qu’elles aient plus d’ampleur car je sais qu’elles rendent le monde meilleur et qu’elles peuvent le faire encore plus !

J’ai énormément d’amour pour ces entrepreneuses. Je sais que parfois elles ont des coups de mou, l’impression d’avancer dans le vide, de ne pas faire assez. Sachez que je vous vois et que vous êtes formidables : merci pour ce que vous faites

 

C’est aussi pour cela que je suis graphiste-illustratrice : pour mettre ces femmes sous la lumière, pour les rendre visibles, pour les aider à se démarquer encore plus.

Certains projets qu’on me présente me rendent très heureuse et optimiste : dans les coulisses, des femmes formidables mettent en place des choses formidables pour améliorer le monde ! 🙂

Je suis absolument ravie de voir que naturellement j’attire des femmes qui ont les mêmes valeurs et les mêmes préoccupations que moi, même sans trop parler publiquement des causes qui me tiennent à cœur : mon énergie et/ou mon style graphique doivent dégager quelque chose qui leur parle.

 

Je ne sais pas si je parlerais davantage sur mon blog des causes que je défends, la façon de le faire n’est pas encore fluide pour moi. Avec cet article j’avais surtout envie de les partager avec vous pour vous partager un peu plus de ce qui fait qui je suis et parce que cela vous fera peut-être écho. Nous sommes tous des colibris 🙂 ❤

 

PS : Comme je le disais plus haut, j’ai vraiment envie d’aider les entrepreneuses à diffuser leurs valeurs et à améliorer le monde, en créant pour elles les images qui les mettront en avant (logo, carte de visite, flyer, étiquettes-produits, illustrations pour leur site…). L’argent est un frein pour certaines, j’en ai conscience et je vous avoue ma frustration et mon envie parfois de proposer mon aide gratuitement – et à la fois ce ne serait pas juste pour moi, l’échange de valeur ne serait pas équitable et je ne pourrais pas le faire sur du long terme sans en pâtir. Mais parce que je n’ai pas envie que l’argent empêche ces femmes de briller, je propose un étalement des paiements ainsi que différentes offres, par exemple l’offre « Mini » qui permet d’avoir un logo à un prix plus doux en m’apportant son propre croquis. Pour en savoir plus sur mes prestations pour les entrepreneuses, rendez-vous sur cette page : Attirez vos futurs clients grâce à votre identité visuelle

 



 
Vous avez aimé cet article ? Recevez mes messages exclusifs 💌
 
Ma newsletter est un lieu plus confidentiel où je vous écris des mots exclusifs, vous récapitule mes derniers articles et vous informe de mon actualité. Vous serez au courant de tout !

Un e-mail de confirmation vous sera envoyé pour valider votre inscription. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription ou en me contactant à l'adresse manongodard0@gmail.com

4 commentaires

  1. Je connais une certaine Manon qui va apprécier cet article ! et je l’apprécie moi aussi. Bien sur à l’échelle de chacun, difficile de se dire qu’on va sauver le monde. Mais de plus en plus de voies s’élèvent, de plus en plus d’actions sont entreprises, y compris au niveau des grands groupes. Il y a urgence, sur pleins de fronts, c’est clair. Mais parfois, je me dis que nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère ( et j’en ai d’ailleurs eu la preuve durant une formation sur la spirale dynamique, qui parle de l’évolution des humains, depuis les temps préhistoriques !) .. De mon coté, tu le sais, je me mets au service des personnes qui veulent retrouver le bien être au travail, et du coup, dans leur vie ! <3 merci Manon, de nous faire part de tes belles convictions !

    1. Manon Godard says:

      Ton message me transmet beaucoup d’optimisme, merci Sophie !! ♥ Tu fais partie de ces entrepreneuses qui améliorent le monde 😀

    2. Ah ah, tant de Manon par ici, une chatte y perdrait ses petits 😛 Effectivement, très bel article Manon – Je te rejoins entièrement sur le fait que prendre position sur Internet sur des sujets aussi sensibles peut s’avérer difficile. Mais je crois qu’il faut le faire autant que possible. Rendre notre discours visible, c’est important pour nous, mais également pour d’autres qui nous lisent. Et puis des fois, on se fait tout un monde en se disant ‘oh mon dieu, je vais me faire lyncher par tous les haters du web’ et les 3/4 du temps, il ne se passe strictement rien 😀 ça me rappelle mon article ‘Ecologie et genre’, pour lequel j’étais sûre de m’attirer les foudres masculinistes et en fait…même pas ^^
      Continue tes prises de positions, et puis si les gens ne sont pas d’accord avec toi, tu as le droit de laisser couler et de continuer à suivre le fil de ta pensée ! J’ai hâte de lire d’autres articles engagés 🙂

      1. Manon Godard says:

        C’est quelque chose que je me dis de plus en plus : partager mon message est un devoir envers ceux qui en ont besoin. Même si ça fait peur !! Je te remercie pour tes bonnes ondes, tes propres prises de position sur ton blog m’inspirent beaucoup et me donnent du courage ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.